ÉCOLE FLAMANDE DU XVe SIÈCLE
ÉCOLE FLAMANDE DU XVe SIÈCLE
ÉCOLE FLAMANDE DU XVe SIÈCLE
2 More
ÉCOLE FLAMANDE DU XVe SIÈCLE

La Présentation de la Vierge au Temple ; La Dormition de la Vierge

Details
ÉCOLE FLAMANDE DU XVe SIÈCLE
La Présentation de la Vierge au Temple ; La Dormition de la Vierge
huile sur panneau double face
55,7 x 42,2 cm (22 ¾ x 16 2/3 in.) (à vue)
Provenance
Probablement Arnoldus Van Den Bon (1763-1820 ou 1829), père à l'abbaye de Parc, Heverlee, jusque 1820 ou 1829 (selon une inscription manuscrite sur une étiquette au revers du cadre) ;
Probablement acquis par le grand-père de D. Van Esnengem [?], en 1820 ou 1829 (selon une inscription manuscrite sur une étiquette au revers du cadre).
Chez Auguste De Bruyne (1839-1889), Malines (selon un cachet de cire au revers du cadre).
Collection particulière belge.
Further details
FLEMISH SCHOOL 15th CENTURY, THE PRESENTATION OF THE VIRGIN AT THE TEMPLE; THE DORMITION OF THE VIRGIN, OIL ON PANEL, DOUBLE-SIDED

Iconographically, the main composition of the present painting can be compared with the Presentation of the Virgin in the Temple by a follower of Rogier van der Weyden (1399/1400-1464) in the Real Palacio y Monasterio de San Lorenzo in El Escorial (see M. J. Friedländer, Early Netherlandish Painting. Rogier van der Weyden and the Master of Flémalle, Leiden-Brussels, 1967, II, pp. 76-77, no. 83, pl. 106). The subject of the reverse remains more of a mystery, however, a label on the verso does point to an interesting provenance for this mysterious double-sided painting.

A handwritten inscription seems to indicate that the painting was found in 1868 in an oak chest of drawers that had been bought by the author's grandfather, a certain D. Van Esnengem [?], on the death of Father Arnoldus Van Den Bon (1763-1820 or 1829), a priest attached to the Parc Abbey in Heverlee, near Leuven in Belgium, one of the major abbeys in the Southern Netherlands. Founded in 1129 by canons of the Premonstratensian order, the abbey was, and still is, a centre of religious culture. An example of this is the patronage of the painter Pierre-Joseph Verhagen (1728-1811) by the abbots of Le Parc in the second half of the eighteenth century (see J. E. Jansen, L'abbaye norbertine du Parc-Le-Duc. Huit siècles d'existence. 1129-1929, Mechelen, 1929, p. 205).

Brought to you by

Olivia Ghosh
Olivia Ghosh Associate Specialist

Lot Essay

D’un point de vue iconographique, la face de ce panneau mérite d’être mise en relation avec la Présentation de la Vierge au Temple d’un suiveur de Rogier van der Weyden (1399/1400-1464) conservé au Real Palacio y Monasterio de San Lorenzo à l’Escorial (voir M. J. Friedländer, Early Netherlandish Painting. Rogier van der Weyden and the Master of Flémalle, Leyde-Bruxelles, 1967, II, pp. 76-77, n°83, pl. 106). Il faut néanmoins se pencher vers le revers, dont le sujet reste davantage mystérieux, pour en apprendre davantage sur la provenance de ce mystérieux tableau double face.

Une inscription manuscrite sur une ancienne étiquette semble indiquer que ce tableau fut trouvé en 1868 dans une commode en chêne qui avait été achetée par le grand-père de l’auteur, un certain D. Van Esnengem [?], à la mort du père Arnoldus Van Den Bon (1763-1820 ou 1829), père rattaché à l’abbaye de Parc à Heverlee, près de Louvain en Belgique, une des abbayes majeures des Pays-Bas méridionaux. Fondée en 1129 par des chanoines de l’ordre prémontré, l’abbaye fut, et est encore aujourd’hui, un haut-lieu de culture religieuse. Notons entre autres la protection du peintre Pierre-Joseph Verhagen (1728-1811) par les abbés du Parc dans la seconde moitié du XVIIIe siècle (voir J. E. Jansen, L’abbaye norbertine du Parc-Le-Duc. Huit siècles d’existence. 1129-1929, Malines, 1929, p. 205).

More from Maîtres Anciens : Peintures - Sculptures

View All
View All