André BRETON (1896-1966)
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the … Read more
André BRETON (1896-1966)

Details
André BRETON (1896-1966)
Ensemble de 11 cartes postales autographes signées, adressées à Man Ray, certaines portant également les signatures de Paul et Nusch Éluard, Benjamin Péret, Jacqueline Lamba, Lise Deharme ou encore Toyen. 1933-1937. Environ 90 x 135 mm.
Provenance
Collection Lucien Treillard, Paris
Special notice

Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the Artist's Resale Right Regulations 2006 apply to this lot, the buyer also agrees to pay us an amount equal to the resale royalty provided for in those Regulations, and we undertake to the buyer to pay such amount to the artist's collection agent.

Brought to you by

Elodie Morel-Bazin
Elodie Morel-Bazin Head of Department, Europe

Lot Essay

- Compiègne, sans date. Carte postale autographe signée, à l’encre verte, avec signature à l’encre noire de Jacqueline Lamba.
« Très cher Man, je suis venu fumer dans les bois de Compiègne ma magnifique pipe verte mais le plaisir serait plus complet si vous pouviez venir. Nusch et Paul ont promis de nous rejoindre mardi ; J’espère que les modes printanières ne vous feront pas oublier le printemps qui commence ici, fort timidement d’ailleurs, et la joie que nous aurions à être à la Bonne Idée avec vous. André et Jacqueline ».

- Tenerife, le 13 mai 1935. Carte postale autographe signée, à l’encre verte, avec signatures aux encres bleue et noire de Jacqueline Lamba, Benjamin Péret, Domingo Lopez Torres, entre autres.
« Très cher Man, les merveilleux paysages de cette île ne pouvaient avoir…que vous. C’est mal de leur avoir préféré l’Angleterre. J’étais triste, en quittant Paris, de penser qu’on avait pu vous faire douter de mon affection par un faux rapport, mais vous ne pouvez désirer de moi une confiance et une approbation plus totales. De Santa Cruz, vos amis surréalistes vous adressent l’expression de leur admiration et leur salut fraternel ».

- Mexico, sans date. Carte postale autographe signée, à l’encre verte, co-signée à l’encre noire par Jacqueline Lamba.
« Très cher Man, la lumière du Mexique est faite pour toi comme pour personne. Nous serions bien heureux d’avoir de tes nouvelles. Je dois faire ici une dizaine de conférences. L’intérêt pour le surréalisme est très grand. Il est dommage que je n’aie pu prendre avec moi de quoi organiser une exposition, mais elle se fera certainement un peu plus tard. Je suis depuis huit jours professeur honoraire de l’Université ! Mai ces magnifiques lauriers ne m’empêcheront pas d’être de retour à Paris avant le 2à juillet. J’espère à temps pour te voir. A toi, de tout cœur. André (ci-contre, les merveilleux serpents à plumes, en pierres multicolores). Jacqueline »

- Ile de Sein, 1937. Carte postale autographe signée à l’encre noire, co-signée par Jacqueline Lamba à l’encre rouge.
« Très cher Man, ces champs me rappellent un ancien tableau de toi. J’ai oublié le n° de la rue Denfert R. Comment vas-tu ? C’est ce que j’espère. Tu vas venir me dire à Gradira vers le 8. Je te téléphonerai dès mon retour. A toi, de tout cœur. André. Amicalement, Jacqueline »

- Sans lieu ni date [Prague ?]. Carte postale autographe signée aux encres verte et noire par André Breton, Jacqueline Lamba et Paul Éluard.
« Très cher Man, tout notre programme se déroule ici dans des conditions magnifiques. Succès considérable. 6 conférences prévues en Tchécoslov. Nous avons été reçus merveilleusement par les surréalistes de Prague, avec cinq photographes à la gare et le reste à l’avenant. Le surréalisme jouit ici d’un prestige extraordinaire, sans doute unique, et le groupe de Prague compte des personnalités sensationnelles. Nous sommes enchantés. Parlé hier devant 700 personnes. Projections très réussies. Vous savez comme nous vous aimons tous. André.
Cher Man, grand émerveillement devant des tableaux comme ceux des peintres Štyrský et Toyen, vous en rapporterons. Je vous assure que tout ici est de la plus belle surprise….Nous rentrons vers le 12. A vous, Jacqueline.
Je ne t’oublie pas. L’activité surréaliste est ici considérable et réconfortante. J’espère que tu vas mieux. Tout affectueusement à toi, Paul. »

- Prague, sans date. Carte postale autographe signée, co-signée par Jacqueline Lamba, Paul Éluard, Toyen, Josef Sima et d’autres artistes tchèques.
« A l’heure de l’Observatoire -toujours- les surréalistes vous adressent de Prague l’hommage de leur admiration et de leur affection indéfectibles ».

- Lorient, 9 octobre 1933. Carte postale autographe signée, à l’encre bleue.
«  Très cher Man, très belle cette communication que vous m’avez adressée. Ne pouvez-vous pas faire de cette manière le ‘surréaliste inconnu’. Ce serait passionnant. J’ai terminé mon article pour ‘Minotaure’. Ce qui me réjouit le plus dans cette publication c’est la photo des chenets dont j’attends impatiemment que vous me disiez qu’elle est très réussie, comme toujours. A vous, mon cher Man, de tout cœur. André »

- Compiègne, sans date. Carte postale autographe signée, à l’encre verte.
« Les Plénipotentiaires, les plésiosaures, les pléonasmes, les pléiades, les plaisirs ».
Le texte est suivi de 5 essais de signatures de Man Ray, par Breton, qui imite plusieurs graphies. Il détourne notamment sa propre signature.

- Sans lieu ni date. Billet autographe signé, à l’encre noire, co-signé par Paul Éluard.

- Lorient, sans date. Carte postale, co-signée par André et Aube Breton, à l’encre verte.
« Cher Man Ray, vous êtes toujours invisible, aussi bien ici qu’à Paris où nous regrettions avec cette sincérité et amère tristesse que vous ne pouvez mettre en doute une seconde, de ne pas seulement vous entrapercevoir au coin d’un café, ou au centre de la place de la Concorde. Rien à vous dire d’ici qui ne soit extra-ténébreux. Le temps est aussi équivoque que les sentiments que vous portons à ce lieu et à ses habitants les plus intimes. With my love, et toute la grande affection d’André. Aube »

- Le Hiquet, Monfort-en-Chalosse (Landes), 20 août 1935. Carte postale autographe signée d’André Breton, Jacquelin Lamba, Lise Deharme, Paul et Nusch Éluard.
« Ne pouvez-vous venir, Man, on serait si ravis ?? Très gentiment à vous, Lise. Jacqueline. Oui, ce serait rudement bien, comme tu penses, d’ailleurs. As-tu vu, corrigé les épreuves hélio de Lévis-Mano. Sinon, téléphone. Il faudrait en finir. Affectueusement. Paul. Lise est si gentille, nous pensons à vous. Nusch. Vous venez, Man. C’est tout à fait sûr, n’est-ce pas ? André ».

More from Man Ray et les surréalistes. Collection Lucien et Edmonde Treillard

View All
View All