Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
No VAT will be charged on the hammer price, but VA… Read more PROVENANT DE LA FAMILLE DU MODELE
ANNE-LOUIS GIRODET DE ROUSSY-TRIOSON (MONTARGIS 1767-1824 PARIS)

Portrait de Jacques Maximilien Benjamin Binsse, comte de Saint-Victor

Details
ANNE-LOUIS GIRODET DE ROUSSY-TRIOSON (MONTARGIS 1767-1824 PARIS)
Portrait de Jacques Maximilien Benjamin Binsse, comte de Saint-Victor
Monogrammé et daté 'ALGRT'/1813' (en bas à gauche sur la tranche du livre)
Huile sur toile, non rentoilée
92 x 73 cm.
Provenance
Eudoxie Gavarret, fille de Jacques Maximilien Benjamin Binsse, comte de Saint-Victor; par descendance au propriétaire actuel.
Literature
S. Lemeux-Fraitot, Ut poeta pictor, les champs culturels et littéraires d'Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824), thèse (non publiée) sous la direction d'Eric Darragon, Paris, 2003, t. I, p. 375.
S. Guegan, 'Ni rouge ni blanc/Girodet et le nouvel ordre des choses', dans Girodet 1767-1824, cat. exp., Paris, 2005, p. 119.
Exhibited
Salon de 1814, no. 443.
Special notice

No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis
Post lot text
PORTRAIT OF JACQUES-MAXIMILIEN-BENJAMIN BINSSE DE SAINT-VICTOR, OIL ON CANVAS, SIGNED AND DATED, BY ANNE-LOUIS GIRODET DE ROUSSY-TRIOSON

Condition report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Jacques Maximilien Benjamin Binsse, comte de Saint-Victor, naquit à Saint-Domingue en 1772. Catholique et royaliste, il fut emprisonné à la fin de l'Empire. Dès 1802, Saint-Victor adressa à Girodet des vers chantant les louanges d'Ossian recevant les guerriers français dans ses palais aériens qu'il avait pu admirer au Salon (parus dans le Journal de Paris du 6 messidor an X). En 1806, il lui dédia son opéra Uthal. En 1807, les deux hommes avaient eu le projet de publier ensemble les Odes d'Anacréon, Saint-Victor devant traduire le texte et Girodet en faire des illustrations. Le changement de décision de Girodet, qui finalement proposa lui-même une seconde traduction des poèmes, dans un ouvrage concurrent de celui de Saint-Victor, ne semble pas avoir nui -sinon momentanément- à l'amitié entre les deux hommes, comme en témoigne ce portrait exposé au Salon de 1814 avec ceux de Chateaubriand et de Sèze, Le sommeil d'Endymion et Atala au tombeau; les portraits qui rappelaient les convictions royalistes de Girodet devaient lui assurer les faveurs des Bourbons nouvellement rétablis. En 1817 encore, Saint-Victor dédicaça la réimpression de son Voyage du Poète au peintre. Quelques années plus tard, il visita les Caraïbes et les Etats-Unis, voyage dont il rapporta ses Lettres sur les Etats-Unis en 1832-33 qui préfigurent Tocqueville.
Nous remercions Madame Sidonie Lemeux-Fraitot pour l'aide précieuse qu'elle a apportée à la rédaction de cette notice.

More from Tableaux et Dessins Anciens et du 19ème Siècle

View All
View All