Auction Content

Global notice COVID-19 Important notice
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE
3 More
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE

NYMPHE ENDORMIE

Details
ATELIER DE FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALIE, DEUXIEME MOITIE DU XVIIe SIECLE
NYMPHE ENDORMIE
Bronze
Portant le monogramme I.B.F.; patine brun mordoré; reposant sur une base en marbre
H.T.: 29 cm. (11 ½ in.) ; l.: 33,6 cm. (13 ¼ in.)
Une figure en bronze similaire, attribuée à Antonio Susini (actif 1580-1624), est conservée au musée du Louvre (MR 3319).
Provenance
Vente Christie's Paris, Le cabinet de curiosités de François Antonovitch, 6 octobre 2014, lot 62.
Literature
Londres, Victoria and Albert Museum, Giambologna, Sculptor to the Medici, 5 octobre-16 novembre 1978, p. 121, figs 73-74.
Post lot text
WORKSHOP OF FERDINANDO TACCA (1619-1698), ITALY, SECOND HALF 17TH CENTURY, A BRONZE FIGURE OF A SLEEPING NYMPH

Brought to you by

Nathalie Honnay
Nathalie Honnay

Lot Essay

Ferdinando Tacca (1619-1686) se forme auprès de son père Pietro et de Gianfrancesco Susini, desquels il adopte un sens maniériste des proportions, un intérêt pour les compositions complexes et originales ainsi qu'un savoir-faire technique dans la fonte du bronze. Notre figure féminine est identique à celle du groupe représentant Biren et Olympe conservé au Chicago Institute of Arts (loc.cit., fig. 73). La figure d'Olympe et la chaise longue sur laquelle elle repose ont été réalisées d'après le modèle de la nymphe endormie par Giambologna. On trouve cependant de légères variations au niveau du drapé et des détails décoratifs de la chaise longue. Notre bronze est caractéristique de l'art de Tacca par le type de figure de la femme, la technique du martelage sur le drapé et par le sujet tiré de l'Arioste, mais ces similarités ne permettent pas de l'attribuer à la main du maître. Tacca appréciait particulièrement le modèle de la nymphe endormie de Giambologna qu'il reprend dans deux autres compositions: Diane et un satyre au Minneapolis Institute of Arts (A. Radcliffe, 'Ferdinando Tacca, the missing link in Florentine baroque bronzes', Kunst des Barock in der Toskana, Munich, 1976, pp. 14-23) et nymphe endormie avec un satyre à la National Gallery of art de Washington (loc. cit., fig. 74).






More from Sculpture et Objets d'Art Européens

View All
View All