Home page

Global notice COVID-19 Important notice
ATTRIBUÉ À AGOSTINO CARRACCI (BOLOGNE 1557-1602 PARME)
ATTRIBUÉ À AGOSTINO CARRACCI (BOLOGNE 1557-1602 PARME)

Le Christ servi par les anges

Details
ATTRIBUÉ À AGOSTINO CARRACCI (BOLOGNE 1557-1602 PARME)
Le Christ servi par les anges
avec inscription 'Domenico Passigniani'
sanguine, plume et encre brune, partiellement incisé
28,6 x 23,1 cm.

Provenance
J. Richardson Sr. (L. 2983), avec son numéro associé 'Fo 19./ Th. 24.' (au verso du montage).
Sale room notice
Ce dessin est exposé dans un cadre temporaire qui ne sera pas remis à l'acheteur.
This drawing is exhibited in a temporary frame, which will not be provided to the successful bidder.

Brought to you by

Fiona Braslau
Fiona Braslau

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Illustrant un passage de l’Evangile selon Saint Marc (I : 12-15), cette feuille montre le Christ servi à table par un groupe d’anges après avoir été tenté par Satan dans le désert. Autrefois considéré comme étant de Domenico Passignano et plus récemment attribué à Guido Reni et à Francesco Brizio, le dessin semble, en fait, revenir à Agostino Carracci et dater de ses débuts à Bologne. Il peut être rapproché d’autres dessins précoces de l’artiste, comme, par exemple, une Adoration des bergers à Windsor (inv. RCIN 902134), généralement datée vers 1592-1594. L’application très minutieuse de la sanguine sur le présent dessin se retrouve également sur une étude de drapé pour un Saint Jérôme, récemment publiée par Catherine Loisel (‘La gloire manquée d’Agostino Carracci’, ArtItalies, n°22, 2016, p. 64, ill. 9).

Agostino a modifié son dessin à la sanguine en le reprenant de manière extensive à la plume et encre brune, son médium favori. Il définit les ombres et les volumes grâce à un réseau serré de traits parallèles et de hachures, une technique héritée de de son expérience de graveur. L’étude d’arbre, dans le coin supérieur droit, apparaît comme une des marques de fabrique d’Agostino et une solide confirmation de l’attribution de la feuille. De plus, les traits des visages et les types figuratifs rappellent d’autres dessins de l’artiste, comme une Annonciation et un Dieu le Père, la Vierge et des saints, tous deux conservés au Louvre (inv. 7903 et 7168, C. Loisel, Musée du Louvre, département des arts graphiques. Inventaire général des dessins italiens, VII : Ludovico, Agostino, Annibale Carracci, Paris, 2004, nos. 291 et 294).

Popularisé pendant la Contre-Réforme, le sujet du présent dessin a également été traité par Ludovico Carracci dans un tableau à la composition différente conservé à la Gemäldegalerie de Berlin (inv. 85.2).

Nous remercions Babette Bohn d’avoir confirmé l’attribution après examen photographique de l'œuvre .

More from Dessins anciens et du XIXe siècle

View All
View All