ENTOURAGE DE PIERRE PAUL RUBENS (SIEGEN 1577-1640 ANVERS)
ENTOURAGE DE PIERRE PAUL RUBENS (SIEGEN 1577-1640 ANVERS)

La Vierge à l'Enfant avec deux anges, Sainte Catherine et Saint Jérôme, d'après Correggio

Details
ENTOURAGE DE PIERRE PAUL RUBENS (SIEGEN 1577-1640 ANVERS)
La Vierge à l'Enfant avec deux anges, Sainte Catherine et Saint Jérôme, d'après Correggio
plume et encre brune, lavis brun, rehaussé de blanc, sur papier brun
237 x 164 mm. (9¼ x 6½), une bande de papier ajoutée le long du bord gauche de 21 mm. (7/8 in.)
Provenance
Pierre Crozat; sa vente, Paris, 10 avril-13 mai 1741, partie du lot 346 (20 livres au marquis de Calvière).
Marquis de Calvière, son montage associé avec inscriptions 'Le Corrège, rétabli par Rubens', puis par descendance; sa vente, Christie's, Paris, 17 décembre 2003, lot 21 (comme Pierre Paul Rubens).
Post lot text
MADONNA AND CHILD WITH TWO ANGELS, SAINT CATHERINE AND SAINT JEROME, AFTER CORREGGIO, PEN AND BROWN INK, BROWN WASH, HEIGHTENED WITH WHITE, CIRCLE OF PETER PAUL RUBENS

Brought to you by

Quitterie Marcellin
Quitterie Marcellin

Check the condition report or get in touch for additional information about this

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

La composition de ce dessin dérive du tableau de Correggio dit Il Giorno conservé à la Galleria Nazionale de Parme. Traditionnellement donné à Rubens, il est possible que plusieurs mains soient intervenues dans la réalisation de cette feuille. Les rehauts de blanc, très fortement marqués sont probablement postérieurs et n'apparaîssent pas sur le côté gauche. Cette bande de papier ajoutée sur le côté gauche a très probablement été réalisée par un artiste différent, certains experts évoquant le nom de Rubens lui-même. Le lion placé sur la gauche est d'ailleurs une interprétation et ne correspond pas à la posture du félin dans le tableau de Correggio.
Les copies retravaillées par Rubens étaient particulièrement appréciées par les contemporains du Marquis de Calvière. Pierre-Jean Mariette les décrivait ainsi dans le catalogue de la vente Crozat de 1741: 'Lorsque Rubens rencontroit des Desseins médiocres, ou mal conservés, d'après de grands Maîtres, il se plaisoit à les retoucher et à y mettre de l'intelligence, suivant ses principes.' (P.-J. Mariette, Description sommaire des desseins des grands maistres d'Italie, des Pays-Bas et de France, du cabinet de feu M. Crozat, Paris, 1741, pp. 92-3). La vente Crozat ne rassemblait pas moins de 43 copies de Rubens ou attribuées à, d'après les maîtres italiens.
;

More from Le cabinet de curiosités de Jacques et Galila Hollander

View All
View All