FEDERICO BAROCCI (URBINO 1528-1612)
FEDERICO BAROCCI (URBINO 1528-1612)

Tête d'homme barbu regardant vers le bas

Details
FEDERICO BAROCCI (URBINO 1528-1612)
Tête d'homme barbu regardant vers le bas
numéroté '516'
pierre noire, sanguine et craie blanche, estompe, sur papier beige
42.1 x 28.8 cm.
Provenance
Marque de collection non identifiée (L. 1156).
Vente anonyme; R.W.P. De Vries, Amsterdam, 9-10 décembre 1930, lot 12.
Literature
H. Olsen, Federico Barocci: a critical study in Italian Cinquecento painting, Stockholm, 1955, p. 133, sous le no. 32 (comme préparatoire au tableau Mise au Tombeau).
H. Olsen, Federico Barocci, Copenhague, 1962, p. 173, sous le no. 34 (comme préparatoire au tableau Le Martyre de San Vitale).
A. Emiliani, Federico Barocci, Ancona, 2008, no.40.50, ill.
Exhibited
Rotterdam, Museum Boijmans Van Beuningen, Meesterwerken uit vier eeuwen 1400-1800, 1938, no. 228.
Amsterdam, Rijksmuseum, Een keuze uit Amsterdamse verzamelingen, 1955, no. 6.
Amsterdam, Rijksmuseum, Italiaanse tekeningen uit een Amsterdamse collectie, 1970, no. 48, fig. 29 (catalogue par I.Q. van Regteren Altena).

Brought to you by

Bénédicte Wagner
Bénédicte Wagner

Lot Essay

Le présent dessin est préparatoire à l’un des personnages du deuxième plan à droite du Martyre de San Vitale (Milan, Brera ; Federico Barocci Renaissance Master of Color and Line, cat. expo. Saint Louis Art Museum, 2012, p. 13, fig. 9) peint par Barocci vers 1583 pour l’autel de l’église San Vitale à Ravenne où le mécène de l’artiste, Giulio Maria della Rovere, avait été archevêque.
Après avoir complété le tableau du Perdono (Urbino, église de San Francesco), Barocci travaille successivement et rapidement à trois importantes commandes : la Madonna del Popolo (Florence, Galleria degli Uffizi), La mise au tombeau (Senigallia, église de la Croix) et Le martyre de San Vitale. La commande du tableau est bien documentée grâce à l’existence du contrat (Olsen, 1962, op. cit., no. 34). Le document témoigne de la demande des moines d’ajouter d’autres figures à l’arrière-plan car il leur semblait que dans un premier dessin préparatoire (musée du Louvre, Paris, inv. no. 2858; cat. expo. 2012, op. cit., p. 58, fig. 39), la composition était trop
pauvre en personnages. Le présent dessin est une étude pour l’une de ces figures que l’on aperçoit avec difficulté derrière le tumulte du premier plan. Dans cette feuille, Barocci se concentre sur la partie plus visible du visage, alors que la barbe et les cheveux restent eux beaucoup moins détaillés. Incluant cette feuille soixantedeux autres études sont connues pour ce tableau (cat. expo. 2012, op. cit., p. 49).

Related Articles

View all
The best exhibitions of summer auction at Christies

More from Dessins anciens et du XIXe siècle incluant la collection I.Q van Regteren Altena

View All
View All