GUSTAVE LE GRAY (1820-1884)
GUSTAVE LE GRAY (1820-1884)

La vague brisée, mer Méditerranée, 1857

Details
GUSTAVE LE GRAY (1820-1884)
La vague brisée, mer Méditerranée, 1857
Epreuve sur papier albuminé d'après un négatif verre au collodion humide monté sur support cartonné
cachet de signature à l'encre rouge (en bas à droite sur l'image)
image 41.7 x 32.5 xm. (16 1/8 x 12¾ in.)
montage 46.3 x 46 cm. (18¼ x 18 1/8 in.)
Literature
C.Bonnefon, B.Marbot, P. Marillier, Une invention du XIXeme siècle : la photographie expression et technique; collection de la Société Française de photographie, Bibliothèque nationale, Paris, 1976, p.54, ill.197 (illustré); Les trésors de la Société Française de photographie, 1979, p.65 (illustré); B.Marbot, Berger-Levrault, Regards sur la photographie en France au XIXe siècle, 180 chefs-d'oeuvre du département des Estampes et de la photographie, 1980, No.81 (illustré); J. E. Burger, The Era of the French calotype, International Museum of Photography at George Eastman House, 1982, p.17, No.34 (illustré); E.Parry Janis, The photography of Gustave Le Gray, The Art Institute of Chicago and The University of Chicago Press, 1987, p.70, pl.14 (illustré); P.Apraxine, R.Thérond, A.de Mondenard, Une passion française, photographies de la collection Roger Thérond, Filipacchi-MEP, 1999, p.55, cat.8 (illustré); K.Jacobson, The loverly sea-view. A study of the marine photographs published by Gustave Le Gray 1856-1858, Petches Bridge, 2001, p.16, fig.9; S.Aubenas, Gustave Le Gray 1820-1884, Bibliothèque nationale de France, Gallimard, 2002, p.124, fig.144 (illustré); Modernisme ou Modernité, les photographes du cercle Le Gray, Acte Sud, 2012, p.26-27 (illustré)
Post lot text
ALBUMEN PRINT MOUNTED ON ORIGINAL CARDBOARD; PHOTOGRAPHER'S SIGNATURE'S RED STAMP LOWER RIGHT ON THE IMAGE.

Brought to you by

Marie-Sygne Le Baud
Marie-Sygne Le Baud

Lot Essay

Entre 1856 et 1858, Gustave Le Gray réalise une série de Marines qui vont faire sa réputation. C'est sur les côtes normandes, méditerranéennes et bretonnes qu'il mettra à profit ses talents de peintre et de chimiste : Il va réaliser des oeuvres d'art, réussir la transposition photographique d'un sujet traité depuis des siècles par les peintres Flamands, hollandais, français et anglais, mais dans une manière qui l'apparente à Courbet et plus tardivement aux impressionnistes (Sylvie Aubenas, Catalogue Le Gray, 1820-1884). La Vague brisée est une épreuve singulière parmi les marines de Gustave Le Gray. Elle a tout d'abord la particularité d'être la seule vue verticale sur les cinquante épreuves aujourd'hui recensées. Elle n'a pas de ciel 'rapporté', délaissant les effets de lumière au profit de la mise en scène. Enfin, elle fait transparaitre une volonté certaine du photographe de saisir le moment où la vague se brise sur le rocher, introduisant ainsi la notion d'"instantané". Ces marines qui s'inscrivent désormais comme des chefs d'oeuvre de la photographie, connurent en leur temps un véritable triomphe commerciale et populaire. Un article par le journaliste Henri d'Audigier dans le quotidien pro-impérialiste,La Patrie, datant du 25 juillet 1858, illustre parfaitement cet émerveillement à l'égard des marines de Le Gray : "Il a chez lui (Gustave Le Gray) une vue de la méditerranée...sur le bord du tableau, une lame énorme qui déferle contre un gros récif noir, est si bien lancée, si impétueuse, si bouillonnante, qu'on serait tenté de reculer pour ne pas être atteint par son élan furieux."

More from Photographies

View All
View All