PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV
No VAT will be charged on the hammer price, but VA… Read more
PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV

ESTAMPILLE DE JEAN BOUCAULT

Details
PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV
ESTAMPILLE DE JEAN BOUCAULT
En noyer mouluré et sculpté, le dossier violonné surmonté de fleurs, les accotoirs mouvementés, reposant sur des pieds galbés se terminant par des sabots à motif de feuilles d'acanthe, les manchettes, le dossier et l'assise garnis de velours brun, estampillé I.BOUCAULT. et chacun portant le numéro 0283 et 0284 sur une plaque de métal
Hauteur: 100 cm. (39 1/3 in.), Largeur: 75 cm. (29½ in.)
Jean Boucault, reçu maître en 1728 (2)
Special notice

No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis
Post lot text
A PAIR OF LOUIS XV WALNUT FAUTUEILS A CHASSIS A LA REINE

Lot Essay

Un ensemble de trois fauteuils de ce même modèle, estampillés de Jean Boucault, cependant en bois doré, ont été vendus par Christie's Londres, le 7 décembre 2006, lot 20 (GBP 131.200).

JEAN BOUCAULT
Jean Boucault (vers 1705-1786) fût reçu maître menuisier en 1728 et s'établit rue de Cléry dans une maison appartenant à Nicolas Tilliard. L'inventaire de son atelier après la mort de sa femme en 1737, dressé par Charles Cresson et Nicolas Foliot, décrit dix établis et de nombreux sièges à rouleaux. Il travaillait en collaboration avec le sculpteur Jean Valois. Le duc de Choiseul fut l'un des clients les plus importants de Jean Boucault. Celui-ci fournit ainsi en 1763 le lit, les fauteuils et l'ottomane pour la chambre du duc en son hôtel de la rue de Richelieu. Cet ensemble fut doré par Louis Aubry (maître en 1774) et était couvert de basin brodé l'été et de damas bleu broché l'hiver. Ce mobilier est reproduit sur la célèbre boîte Choiseul peinte par Louis Nicolas van Blarenberghe vers 1770-1771. Jean Boucault fournit également au duc, pour le Grand Salon de Compagnie du même hôtel, les sièges meublants à châssis et un fauteuil en cabriolet au prix de 2.500 livres.
Parmi ses autres clients figuraient Louise-Elisabeth, duchesse de Parme ou le prince Camille de Lorraine qui lui devait en 1762 la somme de 2.249 livres.
Parmi ses oeuvres les plus spectaculaires figure l'ensemble de mobilier à châssis aux formes contournées provenant de l'ancienne collection de Madame Walter Guillaume aujourd'hui conservé au Louvre.

More from Important Mobilier et Objets d'Art, Orfèvrerie et Céramiques Européennes, dont cinq chefs-d'oeuvre de la Collection Qizilbash.

View All
View All