TASSE A CHOCOLAT ET UNE SOUS-TASSE EN PORCELAINE DE MEISSEN DU XVIIIE SIECLE
ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a c… Read more
TASSE A CHOCOLAT ET UNE SOUS-TASSE EN PORCELAINE DE MEISSEN DU XVIIIE SIECLE

CIRCA 1737, MARQUE EN BLEU AUX DEUX EPEES CROISEES, MARQUES DE MODELEURS EN CREUX

Details
TASSE A CHOCOLAT ET UNE SOUS-TASSE EN PORCELAINE DE MEISSEN DU XVIIIE SIECLE
CIRCA 1737, MARQUE EN BLEU AUX DEUX EPEES CROISEES, MARQUES DE MODELEURS EN CREUX
A décor polychrome et or des double armoiries royales et d'une large scène tournante représentant des "marchands levantins" dans un paysage lacustre, motifs floraux Kakiémon sur le revers de la sous-tasse, petit éclat à la base de l’anse, usures à l’or
D. de la sous-tasse: 13 cm. (5 1/8 in.)
Special notice

ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a commission of 5.5% inclusive of VAT of the hammer price will be charged to the buyer. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit. (Please refer to section VAT refunds)
This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
AN 18TH CENTURY MEISSEN PORCELAIN ARMORIAL CHOCOLATE CUP AND A SAUCER, FROM THE SERVICE FOR QUEEN MARIE LESZCZYNSKA

Lot Essay

Marie Leszczynska (1707-1768): princesse de Pologne, fille du roi détrôné de Pologne Stanislas Leszczynski, reine de France (1725-1768), épouse du roi Louis XVI.


Ce service à thé et chocolat offert par Auguste III de Saxe, roi de Pologne, à Marie Leszczynska en mars 1737, présente un décor d’armoiries accolées pour la France et la Pologne sur un fond de scènes de ports et "marchands levantins". Cet ensemble est le premier cadeau diplomatique en porcelaine de Meissen offert à un membre de la famille royale française, très probablement pour apaiser les rapports entre la France et l’Allemagne dans le cadre de la Succession au trône de Pologne.
Les documents conservés au Sächsisches Hauptstaatsarchiv de Dresde relatent que le service comportait douze sous-tasses, douze bols à thé, douze tasses à chocolat et leur support, un large bol, une chocolatière, un pot à lait, deux théières, un support de théière, une boîte à sucre et une boîte à thé. Un coffret fut spécialement réalisé pour son transport, couvert de cuir rouge et à décor or. Cet ensemble a été confié à Maurice de Saxe, demi-frère d'Auguste III, lors de son voyage en France ; et le marchand-mercier Jean-Charles Huet, agent de la manufacture de Meissen à Paris, fut payé en septembre 1737 pour son rôle dans la livraison du service.

Un certain nombre de pièces sont apparues progressivement sur le marché.
Une partie du service comprenant la chocolatière, une théière et son couvercle, quatre tasses variées et leurs soucoupes a été vendue à Paris par Mes Chevallier et Duchesne, le 18-23 juin 1900, collection de feu M. Albert Gérard, lot 357 ; seule la chocolatière est reproduite.
Plus récemment certaines de celles-ci, mais également d’autres éléments sont passés sur le marché de l’art, dont certaines pièces acquises par le château de Versailles :
-une jatte à rincer, présentée chez Christie’s à Paris, le 24 juin 2009, lot 86 ; maintenant au château de Versailles
-un ensemble vendu chez Christie’s à Paris, le 13 avril 2017, lots 163-167, comprenant une chocolatière et son couvercle, trois bols à thé et quatre soucoupes ; maintenant au château de Versailles
-une tasse à chocolat offerte au château de Versailles
-une autre tasse à chocolat et une soucoupe conservées dans la collection de Michele Beiny Harkins, New York
-une autre tasse à chocolat et une soucoupe, provenant de Seaton Dalaval Hall, propriété du baron Hastings, vendue par Sotheby’s à Londres, le 29 novembre 2009, lot 157
-un bol à thé et une soucoupe, provenant de la collection Hoffmeister, puis vendus par Bonham’s à Londres, le 25 novembre 2009, lot 81
-une théière conservée dans la collection Gilbert à Londres et présentée au Victoria and Albert Museum
-un ensemble vendu chez Mes Binoche et Giquello, le 6 juin 2018, lots 109-122 et comprenant un pot à lait et son couvercle, deux tasses à chocolat et trois sous-tasses ; le pot à lait maintenant au château de Versailles

Pour des informations complémentaires, voir par Selma Schwartz et Jeffrey Munger, sous la direction de Maureen Cassidy-Geiger, dans le catalogue d'exposition Fragile Diplomacy, Meissen Porcelain for European Courts, ca. 1710-63, New Haven, 2007, pp.155 et 156; et les articles de Marie-Laure de Rochebrune, dans Versalia, ‘12.Manufacture de porcelaine de Meissen’, 2016, n.19, pp. 20-22 ; et dans Les Carnets de Versailles, ’Le nécessaire d’une reine’, Tours, 2017, n.12, pp. 50-51.

More from C'est fou!

View All
View All