Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO
13 More
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO
16 More
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO

Details
ÉLUARD, Paul, et Pablo PICASSO
La Barre d'appui
Paris, Éditions “Cahiers d’Art”, 1936

L’UN DES PLUS BEAUX EXEMPLAIRES QUE L’ON PUISSE IMAGINER :
1. UN DES SIX EXEMPLAIRES DE TÊTE COMPRENANT LA SUITE DES EAUX-FORTES ORIGINALES DE PABLO PICASSO DÉCLINÉE EN TROIS COULEURS
2. CET EXEMPLAIRE POSSÈDE EN OUTRE LA TRÈS RARE AQUATINTE ORIGINALE QUE PICASSO RÉALISA AVEC SA PROPRE MAIN
3. LE MANUSCRIT AUTOGRAPHE COMPLET ET SIGNÉ DE PAUL ÉLUARD A ÉTÉ RELIÉ AVEC L’EXEMPLAIRE

RELIURE DE GEORGES LEROUX

ÉDITION ORIGINALE

In-4 (210 x 152mm)
TIRAGE : un des 6 exemplaires de tête, avec la suite des épreuves tirées en bleu, vert et rouge, celui-ci numéroté 1, signé par Paul Éluard et Pablo Picasso
ILLUSTRATION : 3 eaux-fortes originales de Pablo Picasso imprimées en noir et suite des 3 eaux-fortes imprimées en rouge, vert et bleu, toutes numérotées I/VI, soit 9 eaux-fortes originales de Pablo Picasso imprimées en couleurs
ILLUSTRATION ORIGINALE AJOUTÉE : aquatinte originale de la main droite de Picasso

[Relié à la suite :]
MANUSCRIT AUTOGRAPHE COMPLET ET SIGNÉ de Paul Éluard
13 pages (titre et 12 poèmes) sur 13 feuillets de japon nacré dont certains de couleur bleu, ocre ou jaune. Encre noire

RELIURE SIGNÉE DE GEORGES LEROUX, datée 1988. Peau chocolat et gris souris, décor d’une plaque de box trouée au centre des plats, dos long, couverture et dos conservés, non rogné. Chemise, étui

L’empreinte de la main de Picasso est très rare. Elle fut réalisée fin mai ou début juin 1936 par Picasso lui-même dans la continuité des trois eaux-fortes de La Barre d’appui, sur la même feuille, mais sans être destinée à illustrer le livre. Cette main est un autoportrait original du plus grand artiste du XXe siècle. Une sorte de fantaisie présida à sa réalisation spontanée :

“Picasso compose trois gravures pour illustrer une édition à quarante exemplaires de La Barre d’appui (poèmes de Paul Éluard), imprimés sur japon ancien. Picasso a pris une planche de cuivre de 215 mm sur 315 mm, il l’a divisée en quatre parties égales par deux lignes perpendiculaires et s’est mis à emplir le premier rectangle d’une composition très compliquée. Dans le suivant, il ébauche le portrait de Nusch et, en un tour de main, il se débarrasse du troisième, en dessinant au premier plan une tête de femme endormie et, dans le fond, un paysage” (Cramer)

L’illustration de La Barre d’appui comprend donc, dans sa composition normale, trois eaux-fortes de Picasso. Cramer poursuit :

“Comme la quatrième partie reste vide, il trempe dans l’encre la paume de sa main et l’applique sur le cuivre. Avant de couper la planche en quatre, on tire treize exemplaires de cette aquatinte avec les trois illustrations et l’illustration de la main de l’auteur." En réalité, cette "main de l'auteur" n'est pas requise dans la justification. Elle a été exceptionnellement ajoutée à cet exemplaire.

Cette empreinte de la main se rencontre extrêmement rarement.

RÉFÉRENCES : Cramer, Picasso, 26 -- Artist and the Book, 227

Brought to you by

Adrien Legendre
Adrien Legendre Books & Manuscripts

More from Bibliothèque Paul Destribats - 1ère partie

View All
View All