François-Xavier Lalanne (1927-2008)
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the … Read more
François-Xavier Lalanne (1927-2008)

BAIGNOIRE 'HIPPOPOTAME I'

Details
François-Xavier Lalanne (1927-2008)
Baignoire 'Hippopotame I'
monogrammée 'FxL', signée 'FRANÇOIS X LALANNE' et datée '71' (sur la tête)
résine de polyester stratifiée moulée et laiton
Ouverte : 184 x 125 x 283 cm.
Fermée : 125 x 91 x 283 cm.
Le modèle créé en 1968-69, cet exemplaire réalisé en 1971

monogrammed 'FxL', signed 'FRANÇOIS X LALANNE' and dated '71' (to the head)
laminated molded polyester resin and brass
Open : 72 1⁄2 x 49 1⁄4 x 111 3⁄8 in.
Folded : 49 1⁄4 x 35 3⁄4 x 111 3⁄8 in.
The model designed in 1968-69, this example executed in 1971
Provenance
Acquise directement auprès de l’artiste.
Puis par descendance.
Literature
P. Restany, 'Les Lalanne ou le rêve à la maison', in Domus, no. 518, janvier 1973, p. 38 (pour notre exemplaire).
Les Lalanne, cat. exp., Centre national d’art contemporain, Paris, p. 75 (pour notre exemplaire).
J.-L. Gaillemin, 'Atelier Lalanne', in Architectural Digest, février 1981, p. 116 (pour notre exemplaire).
R. Rosenblum, Les Lalanne, cat. exp., Château de Chenonceau, 1991, p. 48 (pour notre exemplaire).

P. D'Elme, 'Les Lalannes : ils parlent', in Galerie des Arts, no. 85, 1 février 1970, p. 22 (pour le même modèle).
N. Martin, 'The 1970 Parisian, ...', in Chicago Tribune, 16 février 1970, p. 44 (pour le même modèle).
B. Rooke, 'Les Lalannes', in Mobilia, no. 181, août 1970, n. p. (pour le même modèle).
F. Bertin, 'Un bestiaire pour l'environnement', in Votre Maison, no. 135, août-septembre 1970, p. 48 (pour le même modèle).
V. Merlin, 'Pour vous, un zoo dans votre salon', in Paris Match, no. 1206, 17 juin 1972, p. 59 (pour le même modèle).
D. Abadie, Lalanne(s), Paris, 2008, p. 112-113, 113-114 (pour le même modèle).
Les Lalanne, cat. exp., Musée des Arts Décoratifs, Paris, 2010, p. 44-45, 46-47 (pour le même modèle).
P. Kasmin, Claude & François-Xavier Lalanne, Art, Work, Life, New York, 2012, n. p. (pour le même modèle).
A. Dannatt, François-Xavier & Claude Lalanne, In the Domains of Dreams, New York, 2018, p. 79, 194-195 (pour le même modèle).
Special notice

Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the Artist's Resale Right Regulations 2006 apply to this lot, the buyer also agrees to pay us an amount equal to the resale royalty provided for in those Regulations, and we undertake to the buyer to pay such amount to the artist's collection agent.
This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
« On peut laimer tellement quon n’ait plus du tout envie de se laver » François-Xavier Lalanne (P. D’Elme, “Histoire des / The story of the Lalannes”, Cimaise, n. 95-96, janvier-avril 1970, p. 60).
Conçu dans les années 1968-1969 en résine bleue, Hippopotame I est une œuvre iconique empreinte de l’originalité surréaliste qui caractérise l’œuvre de François-Xavier Lalanne.
Réalisé en taille réelle, ce mammifère présente des parties amovibles : sa tête s’ouvre sur un lavabo et le dos de l’animal présente quatre battants découvrant une baignoire. Le motif animal, pierre angulaire de l’œuvre artistique de François-Xavier Lalanne s’inscrit comme un élément incontournable dans les sculptures fantastiques de l’artiste : « Le monde animal constitue les formes les plus riches et les plus variées de la planète.» (François-Xavier Lalanne). Ses œuvres inspirées par la faune, puisent par ailleurs leurs formes dans les objets de la vie courante : Hippopotame I allie sculpture animalière ludique et objet inventif. À la fois sculpture décorative et salle de bain, cet hippopotame incarne l’Œuvre singulière de l’artiste mêlant œuvre d’art et fonctionnalité. Le travail de l’artiste présente une approche logique de la sémantique des Lalanne : l’hippopotame, qui pour se rafraîchir est coutumier des points d’eau se révèle particulièrement cohérent dans une salle de bains, à devenir le réceptacle de l’eau d’une baignoire.                                                              
Selon l’artiste la couleur joue par ailleurs un rôle important dans l’impact de la sculpture sur le spectateur. La résine de couleur bleue utilisée comme matériau de réalisation n’est pas sans rappeler la couleur de l’eau ou encore « (..) des accessoires de piscines californiennes ! Et ça sappelle "bleu Méditerranéen". Ils rêvent les gens quand ils voient ça ! » (P. d'Elme, op. cit., p.68) précise François-Xavier Lalanne.                                                      
Seuls trois exemplaires de cet hippopotame grandeur nature sont connus à ce jour, moulés à partir d’une pièce originale réalisée en métal. Provenant de la collection de Teeny Duchamp, épouse de Pierre Matisse puis veuve de Marcel Duchamp, cette oeuvre incarne la relation de confiance et d’amitié qui liait la famille Matisse aux Lalanne. Au début des années 70 Teeny Duchamp rejoint sa fille Jaqueline Matisse aux abords de le région de Fontainebleau. Elles y côtoient les Lalanne, émerveillée, Teeny fait l’acquisition de ce ready-made de couleur pop auprès de l’artiste en 1973 reconnaissante de l’aide apportée lors de son installation.
Exceptionnelle et débordante d’imagination cette œuvre représente une multitude de possibilités liées à sa nature même, on la regarde, on s’en amuse, on s’y baigne, on y rêve : « dans les œuvres des Lalannes, la fonction onirique prime toutes les autres ». (P. d'Elme, op. cit., p. 68).

« It’s possible to get so fond of it that one no longer has the slightest desire to bath » François-Xavier Lalanne (quoted in P. D’Elme, “Histoire des / The story of the Lalalnnes”, Cimaise, n. 95-96, January-April 1970, p. 60)
Designed in 1968 and 1969 in blue resin, Hippopotame I is an iconic work imbued with the surrealist originality characteristic of the work of François-Xavier Lalanne.
This life-size representation of the mammal has moving parts: its head opens onto a washbasin and the animal's back displays four panels, which conceal a bath. The animal, angular stone motif of François-Xavier Lalanne's artistic work is a key element in the artist's extraordinary sculptures: « The animal world provides the richest and most various shapes on the planet. » (François-Xavier Lalanne). Moreover, his works inspired by wildlife draw upon everyday objects for their shape : Hippopotame I brings together playful animal sculpture and an inventive object. At one and the same time a work of art and a bathroom, this hippopotamus embodies the desire of François-Xavier and Claude Lalanne to combine works of art and utility. The artist's work displays a logical approach to the semantics of the Lalannes. The hippopotamus, which frequents watering holes to refresh itself, proves particularly appropriate in a bathroom as the receptacle for bathwater.
According to the artist, the colour also plays an important role in the impact of the sculpture on the viewer. The blue colour of the resin used as the material for creating the sculpture echoes the colour of water and is an invitation to escape and relax : « The blue of my hippopotamus is the blue of the accessories of California swimming pools ! And it is called "Mediterranean blue". People start dreaming when they see that! » François-Xavier Lalanne (quoted in P. D’Elme, “Histoire des / The story of the Lalalnnes”, Cimaise, n. 95-96, January-April 1970, p. 68)
Only three examples of this life-size hippopotamus are known to date, cast from an original piece made of metal. From the collection of Teeny Duchamp, wife of Pierre Matisse and later widow of Marcel Duchamp, this work embodies the relationship of trust and friendship that bound the Matisse family to the Lalannes. In the early 1970s, Teeny Duchamp joined her daughter Jaqueline Matisse in the Fontainebleau region. There they met the Lalanne's, and in 1973 Teeny bought this pop-coloured ready-made from the artist, grateful for the help he had given her in setting up.
Exceptional and overflowing with imagination this work represents a multitude of possibilities linked to its very nature. You look at it, you enjoy it, you bathe in it, you dream in it: « in the Lalannes's work the dreamlike function takes precedence over all the others.» (P. d'Elme, op. cit., p. 68).

Brought to you by

Antoine Lebouteiller
Antoine Lebouteiller Head of Department

More from Collection Jacqueline Matisse Monnier

View All
View All