[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]
[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]
[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]
[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]
3 More
Bibliothèque de la famille Rothschild
[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]

[Les Conquêtes de l’Empereur de la Chine. Suite de 16 estampes]. [Paris, 1767-1774]

Details
[QIANLONG, Empereur de Chine (1711-1799) et Charles-Nicolas COCHIN (1715-1790), dir.]
[Les Conquêtes de l’Empereur de la Chine. Suite de 16 estampes]. [Paris, 1767-1774]
Édition originale de cette célèbre suite de gravures, commémorant les victoires de l'empereur de Chine Qianlong. Les planches sont basées sur de grandes peintures et fresques qui ornaient le palais Zi Guang Ge, à Pékin, et que l'empereur avait commandées à plusieurs artistes pour célébrer sa gloire militaire.
Les Archives nationales conservent la traduction d'un édit impérial, datant du 13 juillet 1765, qui demande l’envoi en Europe de quatre dessins, réalisés d’après ces peintures murales : « je veux que les Seize Estampes des Victoires que j'ay remportées dans la conquête du Royaume de Chumgar et des Païs mahométans voisins que j'ay fait peindre par Lamxinim (françois joseph Castiglione Italien de la Société de Jésus) et par les autres Peintres Européens qui sont à mon service dans la Ville de Pekin-Soient envoyées en Europe où l’on choisira Les meilleurs artistes en Cuivre afin qu'ils puissent rendre parfaitement et dans toutes leurs parties chacune de ces Estampes, sur des Lames de Cuivre ». Les dessins et le décret impérial arrivent à Paris le 10 août 1766, mais restent bloqués plusieurs mois dans les entrepôts de la Compagnie française des Indes. Pourquoi un tel délai ? Parce que le choix de la France, parmi tous les pays d’Europe, pour exécuter les gravures, n’a pas été le fait de l’Empereur, mais du vice-roi de Canton. La crainte était donc que l’entreprise n’aboutisse pas ou du moins dans un délai raisonnable, toutes les parties n’ayant pas été consultées au préalable, et que l’on s’expose à un grand embarras.
L’intervention salutaire de Bertin, ministre de Louis XV, permit de sauver les dessins et mettre en marche la commande impériale. Le ministre prétendit en effet que les missionnaires présents à la cour de Chine avaient permis à la France d’être préférée à l’Angleterre notamment pour mener à bien l’entreprise. Il remit un mémoire en ce sens au roi, qui saisit sans tarder l’importance de s’atteler à l’entreprise avec zèle.
En janvier 1767, Charles-Nicolas Cochin fils est désigné éditeur de la suite d’estampes - à charge pour lui de choisir les graveurs. Les douze derniers dessins concluant la suite arrivent à Paris en juillet de cette même année. L’exécution de la commande dans son ensemble occupe ce petit groupe sept ans durant. Les dernières planches de la série atteignent la Chine à l’été 1775.
L’exclusivité de la commande pour l’empereur explique la rareté de cette suite : seuls quelques exemplaires ont été tirés en surnombre et sont restés en France, notamment ceux destinés au roi, à Bertin puis Necker.

Torres, Les Batailles de l’Empereur de Chine, 2009 ; Cordier, Sinica, I, col. 265-266.

In-folio (610 x 465 mm) de 16 planches à double page. La majorité des noms des peintres et des dessinateurs, ainsi que la date de chaque planche sont gravés sous la composition, tout comme l'indication : "C.N. Cochin direx." (large mouillure pâle avec traces de moisissure en partie inférieure médiane de toutes les planches, restauration au verso de la première planche). Numérotation ancienne à l’encre.
Reliure du XIXe siècle : demi-maroquin ébène à coins, dos à nerfs orné à la grotesque, gardes de papier marbré, tranches dorées (usures aux mors, frottements et chocs aux coins).
Provenance : James de Rothschild (ex-libris et étiquette Ferrières).

First edition, with 16 double page copperplates depicting the military campaign and victories won by Emperor of China Qianlong.

Brought to you by

Adrien Legendre
Adrien Legendre Head of Department

Check the condition report or get in touch for additional information about this

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

More from Livres rares et Manuscrits, incluant une sélection de la bibliothèque de la famille Rothschild

View All
View All