MONTAIGNE, Michel de (1533-1592), trad., et Raymond SEBON (1385-1436).
MONTAIGNE, Michel de (1533-1592), trad., et Raymond SEBON (1385-1436).
1 More
MONTAIGNE, Michel de (1533-1592), trad., et Raymond SEBON (1385-1436).

La Théologie naturelle de Raymond Sebon, docteur exellent entre les modernes…Paris : Michel Sonnius, 1569.

Details
MONTAIGNE, Michel de (1533-1592), trad., et Raymond SEBON (1385-1436).
La Théologie naturelle de Raymond Sebon, docteur exellent entre les modernes…Paris : Michel Sonnius, 1569.
Précieux exemplaire en reliure de l’époque aux armes de la première publication de Montaigne : sa traduction française de la Théologie de Sebon.
Partagée entre trois éditeurs parisiens (Michel Sonnius, Guillaume Chaudière, et Gilles Gourbin), cette édition déjà peu commune devient d’une rareté proverbiale lorsque l’on se met en quête d’un exemplaire dans sa première reliure. C’est le cas du présent exemplaire, revêtu d’un veau strictement contemporain, frappé des armes dorées d’Aymar Hennequin (1543-1596), chanoine et conseiller-clerc au parlement de Paris, puis évêque de Rennes.
C’est Pierre Eyquem de Montaigne, père de Michel de Montaigne, qui est, semble-t-il, à l’origine de cette entreprise de traduction du livre du théologien catalan Ramon Sibiuda. On lit ainsi dans les Essais :
"Entre autres, Pierre Bunel, homme de grande reputation de sçavoir en son temps, ayant arresté quelques jours à Montaigne en la compagnie de mon pere, avec d’autres hommes de sa sorte, luy fit present au desloger d’un livre qui s’intitule Theologia naturalis ; sive, Liber creaturarum magistri Raimondi de Sebonde. Et par ce que la langue Italienne et Espagnolle estoient familieres à mon pere, et que ce livre est basty d’un Espagnol barragouiné en terminaisons Latines, il esperoit qu’avec bien peu d’ayde, il en pourroit faire son profit, et le luy recommanda, comme livre tres-utile et propre à la saison, en laquelle il le luy donna : ce fut lors que les nouvelletez de Luther commençoient d’entrer en credit, et esbranler en beaucoup de lieux nostre ancienne creance. En quoy il avoit un tresbon advis ; prevoyant bien par discours de raison, que ce commencement de maladie declineroit aisément en un execrable atheisme…
Or quelques jours avant sa mort, mon pere ayant de fortune rencontré ce livre soubs un tas d’autres papiers abandonnez, me commanda de le luy mettre en François…C’estoit une occupation bien estrange et nouvelle pour moy : mais estant de fortune pour lors de loisir, et ne pouvant rien refuser au commandement du meilleur pere qui fut onques, j’en vins à bout, comme je peuz : à quoy il print un singulier plaisir, et donna charge qu’on le fist imprimer : ce qui fut executé apres sa mort."
En effet, l’édition est imprimée à Paris en 1569, quelques mois après la disparition de Pierre de Montaigne, en juin 1568. Son fils lui dédie l’ouvrage.
On a longtemps pensé que la mise à l’index du prologue de l’ouvrage, en 1564, avait conduit Montaigne à lui consacrer ce dense passage des Essais – en réalité le plus long chapitre de l’ouvrage. Cette « Apologie » de Raymond Sebon se révèle autant une défense de certains points, sur lesquels Montaigne est d’accord avec lui, qu’une critique et réfutation systématiques de nombreux autres – à dire vrai la majorité.

Tchemerzine, IV, p. 914.

In-8 (170 x 110 mm). Reliure de l’époque : veau brun, armes Hennequin au centre des plats, filet doré en encadrement, dos à nerfs, caissons ornés de fleurons (restaurations aux coiffes). Emboîtage moderne.
Provenance : reliure aux armes Hennequin. Sur le titre, signature autographe d’Aymar Hennequin (1543-1596), chanoine et conseiller-clerc au parlement de Paris, probablement antérieure à 1573 en raison de l’indication Parisiensis, puisqu’il est nommé évêque de Rennes en juillet de cette année -- signature C. Jeannel datée 1851 sur le titre – sur le premier feuillet blanc, annotation du début du XXe siècle : « ce livre a probablement une grande valeur ».

A most precious copy, in contemporary armorial binding, of Montaigne's first printed work - his translation of Raymond of Sabunde's Theologia Naturalis sive Liber naturae creaturarum. The binding is stamped with the arms of Aymar Hennequin, bishop of Rennes.

Brought to you by

Adrien Legendre
Adrien Legendre Head of Department

Check the condition report or get in touch for additional information about this

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

More from Livres rares et Manuscrits, incluant une sélection de la bibliothèque de la famille Rothschild

View All
View All