Upcoming Auctions and Events

Global notice COVID-19 Important notice
Details
ALBERT UDERZO
ASTÉRIX
ASTÉRIX ET LE CHAUDRON (T.13), DARGAUD 1969
Planche originale n° 26, prépubliée dans le journal
Pilote n° 482 du 30 janvier 1969. Traces de colle sur
la bordure extérieure. Encre de Chine sur papier
44 × 53 cm (17,32 × 20,87 in.)

Magnifique planche d’un épisode singulier des aventures d’Astérix qui rend hommage au théâtre. L’album Astérix et le chaudron puise son inspiration dans une pièce antique du poète comique Plaute (254-184 av. J.-C.) : La Comédie de la marmite. Dans cette planche, le comédien et metteur en scène Éléonoradus, féru de théâtre d’avant-garde (« Votre conception du théâtre est antique ! Aristophane, Plaute, Térence, c’est fini tout ça! Place au neuf qui a quelque chose à dire ! » avait-il proclamé deux planches plus tôt) dirige nos héros. La composition même de la planche fait référence au théâtre : dans la première image, les personnages sont posés à même la case, comme au spectacle, et Éléonoradus bondit du côté jardin vers le côté cour dans un effet de cape (forcément rapiécée : les comédiens sont fiers mais pauvres), un procédé qu’Uderzo utilisera souvent pour Jules César. L’allusion au message vise directement le gourou de la communication de l’époque : Marshall McLuhan, dont le slogan « le medium est le message » est resté célèbre. Enfin, dans la formidable case finale qui dépeint tout en finesse le public d’une première de spectacle à Condate (Rennes), on distingue les auteurs d’Astérix : Albert Uderzo (à gauche du préfet) et René Goscinny, à droite, dont les bons mots amusent naturellement la galerie. Une rare caricature qui donne tout son prix à cette planche historique.

Brought to you by

Chloe Beauvais
Chloe Beauvais
;

More from Bande Dessinée et Illustration

View All
View All