Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
ANDRE LHOTE (1885-1962)
No VAT will be charged on the hammer price, but VA… Read more
ANDRE LHOTE (1885-1962)

Jeux au printemps

Details
ANDRE LHOTE (1885-1962)
Jeux au printemps
signé et daté 'A. LHOTE. 10' (en bas à droite)
huile sur papier marouflé sur toile
100.3 x 150.7 cm. (39½ x 59¾ in.)
Peint en 1910
Provenance
Galerie Druet, Paris (no. 10614).
Whiteford and Hughes, Londres.
Acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel, vers 1987.
Special Notice

No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis
Post Lot Text
'THE SPRINGTIME DANCE'; SIGNED AND DATED LOWER RIGHT; OIL ON PAPER LAID DOWN ON CANVAS.

Lot Essay

Un certificat d'authenticité de Madame Dominique Bermann-Martin et Monsieur Jean-François Aittourès sera remis à l'acquéreur.

Le premier long séjour d'André Lhote à Paris fut en 1907 lors du Salon d'Automne au cours duquel il exposa trois oeuvres. C'est probablement à cette occasion que le peintre découvrit pour la première fois l'oeuvre de Cézanne, à qui une rétrospective posthume a été consacrée. Dans le présent tableau, l'influence du grand maître est nettement visible dans les larges touches en relief, structurées par la lumière, et dans les petits traits de pinceau dessinant les plis et les ombres des corps. Cette oeuvre, par la rougeur des corps, les tonalités jaunes et vertes et les formes sculpturales rappelle également les Baigneuses de Derain que Lhote dut voir au Salon de 1907 (fig. 1).

Dans la présente oeuvre, l'artiste a travaillé avec intensité la forme des corps, leur gestuelle et expression pour aboutir à ce résultats où la rondeur enveloppante des gestes, la souplesse des corps et des têtes unit les quatre figures dansantes dans une tendresse harmonieuse. La palette de l'artiste avec ces coloris intenses associés à des contrastes saisissants permet de rattacher l'oeuvre au Fauvisme, tandis que les contours accentués et la sobriété du langage pictural de cette oeuvre annoncent l'influence Cézannienne.

Andre Lhote came to Paris for the 1907 Salon d'Automne, where he had three paintings included in the exhibition. It may have been on this occassion that the painter discovered the works of Cézanne, who was given a posthumous retrospective at the Salon. The large brush strokes, thickly impastoed, and the use of colour to create form and depth reflects he influence the great master had on the young Lhote. In its subject and palette, Jeux de printemps recalls the Baigneuses by André Derain (fig. 1) that Lhote would have also seen at the 1907 Salon.

The gestural intensity in Jeux de printemps, coupled with its Fauve-like colours, announce the union of Fauvism with "Cézannisme" to which Lhote, among others, prescribed. Shortly thereafter, Lhote adopted cubist forms, however he never completely broke with his classic vision and never lost sight of his figurative subject-matter.
(fig.1) André Derain, Les Baigneuses, NY, Museum of Modern Art.

More from Art Impressionniste et Moderne

View All
View All