AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)
19 More
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)
22 More
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)

Album oblong comprenant cinquante neuf dessins dont dix paysages à la dentrite, une photographie et une lithographie. Reliure en toile grise, pièce de titre de papier au centre du premier plat.

Details
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DITE GEORGE SAND (PARIS 1804-1865 NOHANT)
Album oblong comprenant cinquante neuf dessins dont dix paysages à la dentrite, une photographie et une lithographie. Reliure en toile grise, pièce de titre de papier au centre du premier plat.
titré 'Dessins de Georges Sand 1823 à 1874' (sur la première de couverture)
graphite, plume et encre brune, aquarelle et gouache
dessin: 15 x 25,3 cm (5 7⁄8 x 10 in.), et plus petits
album: 17,8 x 26 cm (7 x 10 1⁄4 in.)
Provenance
Colonel Daniel Sickles; sa vente, Drouot-Montaigne, 20-21 avril 1989, lot 190.
Post lot text
AURORE AMANDINE LUCILE DUPIN, DIT GEORGE SAND, AN OBLONG ALBUM WITH 59 DRAWINGS (10 DENTRITES), A PHOTOGRAPHY AND A LITHOGRAPHY, GRAPHITE, PEN AND BROWN INK, WATERCOLOUR
Going by the pen name George Sand, Amandine Aurore Dupin, the eldest daughter of Maurice Dupin de Francueil (1778-1808) and Sophie-Victoire Delaborde (1773-1837), experienced a troubled youth overshadowed by the premature death of her father when she was only four. She was brought up in part by her grandmother Marie-Aurore Dupin de Francueil, née de Saxe, who had been living in the Château de Nohant in the Indre since 1793. From this period of her youth date many nature drawings (country landscapes, portraits, still lifes with flowers and animals). Sand would remain attached to the Chateau Nohan and to the nature surrounding the castle throughout her life, even when she left to Paris to live with her mother in 1822. Two portraits of girls dated 1829 and 1830, monogrammed 'AD', show some stylistic similarities with Petite fille au rocher, a drawing in black stone and charcoal dated 1840 and kept in the Musée de la Vie Romantique (inv. JC 95.19; George Sand. Une nature d'artiste, exh. cat., Paris, Musée de la Vie Romantique, 2004, no. 140).
George Sand describes in her autobiography, Histoire de ma vie (IV, 12), published in 1854, how she wanted to earn a living around 1830 by painting “flowers and ornamental birds, in microscopic compositions on snuff boxes and cigar cases”. She adds that she liked to make “portraits in pencil or watercolour in a few hours: I was able to capture the likeness very well, I drew my little heads well”.
The album includes seven watercolour landscapes in which George Sand uses a technique of her own, dendrite, which she also called 'crushing watercolour', in which a patch of colour is pressed against another sheet to create random shapes with branches and trees. The artist wrote: “This crushing sometimes produces curious veins. My imagination helps me see woods, forests or lakes, and I accentuate the vague shapes produced by chance” (N. Savy, 'La découverte des dendrites', in op. cit., 2004, p. 161). The most accomplished dendrites in this album represent two seascapes where the bright blue waves strike the cliffs and a mountain landscape in a subtle gradation of blue and grey.
Several landscape drawings from the 1860s depict, amongst other subjects, the Charmettes, a property located on the heights of Chambéry in Savoy where Jean-Jacques Rousseau stayed in the 18th century. This house then became a place of pilgrimage, visited in particular by George Sand, who produced a drawing dated June 1861, accompanied in the present album by a photograph and a lithograph of the place.
Finally, a drawing representative of the end of his career in graphite and brown ink entitled 'Lolo going alone with her dog to see the waterfall' refers to George Sand's granddaughter, Aurore Laut, born Dudevant (1866-1961), nicknamed Lolo, with whom she enjoyed drawing.
A detailed list of each drawing in the album can be found on the christies.com website.
Sale room notice
Provenance additionnelle :
Colonel Daniel Sickles; sa vente, Drouot-Montaigne, 20-21 avril 1989, lot 190.
Additional provenance:
Colonel Daniel Sickles; his sale, Drouot-Montaigne, 20-21 April 1989, lot 190.

Brought to you by

Pierre Etienne
Pierre Etienne International Director, Deputy Chairman, Old Master Paintings

Check the condition report or get in touch for additional information about this

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Cet album de dessins constitue un témoignage précieux de la vie de George Sand depuis son enfance jusqu’à la fin de sa vie. Il a très probablement été assemblé par le fils de l’écrivaine, Maurice Sand, comme en témoigne l’étiquette rédigée par sa main sur le premier plat de l’album : ‘Dessins de George Sand 1823 à 1874’.
Amandine Aurore Dupin, fille ainée de Maurice Dupin de Francueil (1778-1808) et Sophie-Victoire Delaborde (1773-1837) vit une jeunesse assombrie par la mort prématuré de son père alors qu’elle n’a que quatre ans. Elle est élevée en partie par sa grand-mère Marie-Aurore Dupin de Francueil, née de Saxe installé au château de Nohant dans l’Indre dès 1793. De cette période de jeunesse date de nombreux dessins (paysage de campagne, portraits, natures mortes aux fleurs et aux animaux), elle restera attachée à Nohan et à cette nature qui l’entoure tout au long de sa vie même si elle part vivre à Paris avec sa mère à partir de 1822. Deux portraits de fillettes datés 1829 et 1830, monogrammés ‘AD’ présentent quelques similitudes stylistiques avec Petite Fille au rocher, un dessin à la pierre noire et au fusain daté 1840 conservé au musée de la Vie Romantique (inv. JC 95.19 ; George Sand. Une nature dartiste, cat. exp., Paris, musée de la vie romantique, 2004, n° 140).
George Sand raconte dans Histoire de ma vie (IV, 12) publié en 1854, comment elle a voulu vers 1830 gagner sa vie en peignant ‘des fleurs et des oiseaux d’ornement, en compositions microscopiques sur des tabatières et des étuis à cigares’. Ele ajoute à propos de sa démarche artistique qu’elle aimait faire ‘des portraits au crayon ou à l’aquarelle en quelques heures : je saisissais très bien la ressemblance, je ne dessinais pas mal mes petites têtes’.
L’album comprend également sept paysages à l’aquarelle où George Sand utilise une technique qui lui est propre, la dendrite, qu’elle appelle aussi ‘aquarelle à l’écrasage’ qui consiste à presser une tache de couleur à l’aide d’une autre feuille pour créer des formes aléatoires avec ramifications et arborescences. L’artiste écrira à ce sujet ‘cet écrasement produit des nervures parfois curieuses. Mon imagination aidant, j’y vois des bois, des forêts ou des lacs, et j’accentue les formes vagues produites par le hasard’ (N. Savy, ‘La découverte des dendrites’, op. cit., 2004, p. 161). Les dendrites les plus abouties de cet album représentent deux Paysages maritimes où les vagues d’un bleu vif viennent frapper les falaises et un Paysage montagneux dans un subtil dégradé de bleu et de gris.
Plusieurs dessins de paysages des années 1860 représentent, entre autres, les Charmettes, propriété située sur les hauteurs de Chambéry en Savoie où Jean-Jacques Rousseau séjourne au XVIIIe siècle. Cette maison devient ensuite un lieu de pèlerinage visité notamment par George Sand qui réalise un dessin daté de juin 1861 accompagné dans le présent album d’une photographie et d’une lithographie du lieu.
Enfin, un dessin représentatif de la fin de sa carrière au graphite et à l’encre brune titré ‘Lolo partant seule avec son chien pour voir la cascade’ fait référence à la petite fille de George Sand, Aurore Lauth née Dudevant (1866-1961), surnommée Lolo avec qui elle se plait d’ailleurs à dessiner.
La liste détaillée de chaque dessin de l’album est visible sur le site internet christies.com.


Cet album comprend:
- un paysage lacustre signé et daté 'aur D. 10 juillet 1824
- le portrait du Colonel Dandevant
- un paysage maritime avec calèches monogrammé 'a. D.' et inscrit 'Camp de Batts'
- paysage valonné de Crozant dans la Creuse
- habitation médiévale à Aubusson au bord de la Creuse
- maisons sur une colline localisé et daté 'Aubusson. aout. 1827.'
- paysage montagneux localisé 'vallée des bains/ Mt d'Or'
- paysage fluvial au bord d'un rocher
- portrait d'une fillette coiffée d'un bonnet, signé et daté 'Aur. D./ 1 9bre 1829.'
- fillette endormie sur une banquette, monogrammé et daté 'AD/ Janv. 1830'
- moine devant une église dans un paysage, signé et daté 'aur D./ 2 mars 1830'
- 'Le chien brave' dayé '1830
- portrait de Charles Duvernet daté '1832'
- portrait de François Rollinat, daté '1833'
- voilier sur la lagune de Venise au coucher de soleil
- une croix à décor de feuillages localisé 'Venise'
- maison abandonnée dans un paysage, signé et daté 'Aur. D. 27 juin 1829'
- maison et ruines dans un paysage
- femme et charrette devant une ferme, inscrit et daté '[...]- Vendanges 1826'
- vue d'une église signé et inscrit 'aur D.- Mai 1826'
- trois oiseaux morts à l'aquarelle
- bouquet de fleurs avec grenouille à l'aquarelle
- deux études sur une même page: un insecte à l'aquarelle et un lapin devant des légumes titré 'Le petit gastronome'
- portrait de Jeanne Clésinger dit 'Nini', daté '22 février 1855'
- portrait de jeune garçon au chapeau, daté '24 février 1855'
- double portrait d'enfants, daté '25 février 1855'
- double portrait d'enfants, daté '26 février 1855'
- double portrait d'enfants, daté '27 février 1855'
- portrait de fillette; et vue du cimetière de Nohant
- paysage arboré inscrit 'a passé pr un Delacroix ! à la vente. Nohant.'
- paysage à la dendrite et au lavis gris et vert, signé et daté '74'
- deux paysages montagneux à la dendrite, signés et datés '1874'
- paysage arboré à la dendrite au lavis vert
- paysage à la dentrite au lavis gris, signé et daté '1874'
- feuillages dans un paysage, au lavis gris, signé
- paysage rocheux à la dendrite et au lavis brun, monogrammé
- paysage rocheux à la dendrite et au lavis vert et bleu, monogrammé
- paysage maritime à la dendrite et à l'aquarelle, monogrammé et daté '1874' (verso)
- falaise au bord du rivage à la dendrite et à l'aquarelle
- Vue d'intérieur des Charmettes, propriété où Jean-Jacques Rousseau séjourna de 1736 à 1742 que Georges Sand a visité les 31 mai et 2 juin 1861. Le dessin est localisé et daté 'aux charettes, juin 61'
- une lithograhie des Charmettes titré et daté par George Sand 'Les charmettes - juin 61'
- une photographie titrée 'Les charmettes juin 61'
- étude de fleurs et oiseaux au graphite daté 'juin 61' et annoté, probablement par Alexandre Manceau, et décrivant le salon des Charmettes
- étude du mobilier de la salle à manger des Charmettes, daté 'juin 61'
- deux études d'un clavecin (épinette) dont l'un sur papier bleu, inscrit et daté 'épinette de J.-J. Rousseau - aux charmettes/ juin 61'
- Lolo, petite fille de George Sand, avec son chien dans un paysage au graphite, titré 'Lolo partant seule avec son chien/ pour voir la cascade'
- portrait de deux jeunes enfants 'Lolo et titite' au graphite et plume et encre brune, signé et daté 'george Sand 1872'
- deux paysages au graphite
- deux paysages au graphite dont l'amphithéâtre de Tusculum à Rome
- femme et animal fantastique au graphite et lavis gris inscrit 'par maurice/ dessin pour orner un coussin/ que voulait broder George Sand' (verso)
- maison dans un paysage au graphite, daté '19 Juillet 1890'
- deux études: jeune enfant dans un paysage d'après Devéria signé et daté 'aur D. Xbre 1829.' et une coupelle avec anses
- deux études: paysage à la dendrite; et tête de bœuf attelée, monogrammé, localisé et daté 'g.S. 1855'
- cascade dans un paysage, inscrit 'Aurore Dudevant/ G. Sand' (verso)






More from Maîtres Anciens - Dessins, Peintures, Sculptures

View All
View All