Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
BALZAC, Honoré de (1799-1850). Mémoires de deux jeunes mariées. Épreuves corrigées. Daté in fine "Paris, 1841". [1842]. 188 feuillets in-8 (215 x 145 mm) réunis sous une chemise de demi-maroquin rouge et étui. (Rousseurs. Déchirure réparée à la page 263-264 du premier tome.)
BALZAC, Honoré de (1799-1850). Mémoires de deux jeunes mariées. Épreuves corrigées. Daté in fine "Paris, 1841". [1842]. 188 feuillets in-8 (215 x 145 mm) réunis sous une chemise de demi-maroquin rouge et étui. (Rousseurs. Déchirure réparée à la page 263-264 du premier tome.)

Details
BALZAC, Honoré de (1799-1850). Mémoires de deux jeunes mariées. Épreuves corrigées. Daté in fine "Paris, 1841". [1842]. 188 feuillets in-8 (215 x 145 mm) réunis sous une chemise de demi-maroquin rouge et étui. (Rousseurs. Déchirure réparée à la page 263-264 du premier tome.)

Provenance: Jean Davray (ex-libris JD au contreplat de la chemise; vente à Paris Collection JD les 6 et 7 décembre 1961, lot 123).

EXEMPLAIRE D'ÉPREUVES PORTANT DE TRÈS NOMBREUSES CORRECTIONS ET ADDITIONS AUTOGRAPHES DE BALZAC. IMPORTANT TRAVAIL PRÉPARATOIRE À LA SECONDE ÉDITION DES MÉMOIRES.

Ces épreuves comprennent le feuillet de dédicace à Georges [sic] Sand et les pages 19 à 348 du premier tome, soit le texte complet moins la préface et les sept dernières pages, et les pages 265 à 325 (et dernière) du second tome.

Les Mémoires de deux jeunes mariées ont d'abord paru sous forme de feuilleton dans La Presse, du 26 novembre 1841 au 15 janvier 1842, avant d'être publiés en librairie chez Hippolyte Souverain, entre janvier et mars 1842. Ces épreuves sont en fait, d'après Roger Pierrot (La Comédie humaine, Pléiade, 1976, t. I, p. 1250), un travail préparatoire à la seconde édition des Mémoires parue à l'automne de la même année dans le deuxième volume de La Comédie humaine. En témoigne d'ailleurs l'annotation autographe portée en tête des épreuves: "Premier livre Scènes de la vie privée tome II"; l'absence de la préface n'est à ce titre pas surprenante, Balzac l'ayant supprimée de cette seconde édition.

Les Mémoires de deux jeunes mariées sont le seul roman épistolaire achevé de Balzac, en dépit de la préface au Lys dans la vallée dans laquelle il note que c'est le "seul système qui puisse rendre vraisemblable une histoire fictive". Genre majeur des XVIIe et XVIIIe siècles peu à peu délaissé jusqu'à presque tomber en désuétude au XIXe siècle, il permet à son auteur de satisfaire à son ambition principale: la peinture et l'analyse des fondements de la société, et ici du mariage en particulier. Le débat entre la passion romanesque dévorante incarnée par Louise et le dévouement domestique caractérisé par la stabilité conjugale à laquelle se résigne Renée, trouve une résonance d'autant plus importante qu'il est présenté comme l'objet d'une discussion intime, relation épistolaire entre deux amies dont les lettres ne sont -- en théorie -- destinées qu'à elles seules.

Certaines pages présentent d'importants changements de texte par rapport à l'édition Souverain, avec des paragraphes entiers parfois rajoutés, mais contiennent également des variantes apparemment plus ténues dont il ne faut cependant pas négliger l'intérêt; elles rendent en effet parfaitement compte de l'ambition de Balzac au moment de donner la première édition collective de La Comédie humaine. Ainsi, à la page 44 du premier tome, Mademoiselle de Fontenille devient-elle Mademoiselle de Vandenesse; ce personnage a beau être tout à fait secondaire dans le roman, le choix de ce nom n'est pas anodin puisque le héros du Lys dans la vallée s'appelle lui-même Félix de Vandenesse. Cette très légère variante inscrit le roman tout entier dans la vaste fresque de La Comédie humaine, en le rattachant à un personnage récurrent.

On connaît par ailleurs l'expérience d'imprimeur de Balzac -- confronté à l'insuccès de ses premiers romans, il se fait, de 1826 à 1828, imprimeur et fondeur de caractères. Cette connaissance empirique du métier offre une résonance toute particulière aux remarques d'ordre typographique extrêmement précises dont sont annotées ces épreuves. Ainsi, sur la première page du roman, prend-il le soin d'indiquer: "On séparera les lettres par un filet maigre de la moitié de la justification, avec deux lignes de blanc, dessus et dessous, puis la suscription, puis la date, en tout une valeur de dix neuf lignes. Et pour les dates intérieures des lettres, deux lignes de blanc".

Ces épreuves ont fait partie de l'Exposition commémorative du cent cinquantenaire de Balzac à la librairie Berès en 1949, sous le n° 379, puis à l'Exposition George Sand tenue à la Bibliothèque nationale en 1954, sous le n° 143.

Brought to you by

Audrey Bangou
Audrey Bangou

More from Importants Livres Anciens, Livres d'Artistes et Manuscrits

View All
View All