Home page

Global notice COVID-19 Important notice
CHARLOTTE ALIX (1892-1987) ET LOUIS SOGNOT (1892-1969)
CHARLOTTE ALIX (1892-1987) ET LOUIS SOGNOT (1892-1969)
CHARLOTTE ALIX (1892-1987) ET LOUIS SOGNOT (1892-1969)
2 More
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the … Read more MEUBLES RARES DE L'U.A.M. COLLECTION D'UN AVANT-GARDISTELa collaboration entre Charlotte Alix et Louis Sognot est assez brêve puisqu’elle ne dure que 7 ans entre 1928 et 1935. Mais celle-ci marque les arts décoratifs par sa modernité exceptionnelle. Ces deux créateurs privilégient le métal et le verre dans leurs réalisations et fondent ensemble le bureau international des arts français, installé 15, rue de l’Abbé-Grégoire à Paris. Ils se voient confier de nombreuses commandes notamment l’aménagement de l’atelier de Jean Carlu, le bureau pour le journal la Semaine à Paris ou encore le bar du Polo de Bagatelle. Dans chacun de ces projets ils intègrent des lames d’acier, des dalles de verre ou des tubes métalliques. Du dessin à l’utilisation de ces matériaux, tout est résolument moderne. Mais leur célébrité vient surtout avec le Maharadjah d’Indore qui les sélectionne pour l’aménagement de son palais de Manik Bagh. Il découvre probablement leur travail au Salon des Artistes Décorateurs de 1930 avec leur stand ‘Essai de salon de repos pour une habitation coloniale’, conçu en collaboration avec la société Duralumin. Le maharadjah, séduit par cette proposition moderne, leur commandera plusieurs aménagements comprenant entre autres, un exceptionnel lit en duralumin ou encore un meuble secrétaire tout en métal. Grâce à ces commandes, le succès commercial est immédiat. Il permet au duo d’explorer de nouveaux matériaux dont le lakarmé, l’un des premiers matériaux plastiques. Ils exposent ainsi au Salon d’Automne de 1932 tout un ensemble de salle à manger comprenant un bureau, une coiffeuse, un divan et une série de chaises à la forme exceptionnelle, dont notre paire fait partie. A ce jour, ces deux chaises - restées dans leur état d’origine - sont les seules vestiges connus de cet ensemble. Prototypes réalisés dans un matériau novateur, leur caractère novateur a certainement influencé de façon décisive les designers des trente glorieuses comme Gaetano Pesce et sa chaise Golgotha réalisée (quarante ans plus tard) en résine et fibre de verre en 1972. C’est une occasion unique pour tout collectionneur de posséder des œuvres ayant influencé le design moderne.La collaboration entre Charlotte Alix et Louis Sognot est assez brêve puisqu’elle ne dure que 7 ans entre 1928 et 1935. Mais celle-ci marque les arts décoratifs par sa modernité exceptionnelle. Ces deux créateurs privilégient le métal et le verre dans leurs réalisations et fondent ensemble le bureau international des arts français, installé 15, rue de l’Abbé-Grégoire à Paris. Ils se voient confier de nombreuses commandes notamment l’aménagement de l’atelier de Jean Carlu, le bureau pour le journal la Semaine à Paris ou encore le bar du Polo de Bagatelle. Dans chacun de ces projets ils intègrent des lames d’acier, des dalles de verre ou des tubes métalliques. Du dessin à l’utilisation de ces matériaux, tout est résolument moderne. Mais leur célébrité vient surtout avec le Maharadjah d’Indore qui les sélectionne pour l’aménagement de son palais de Manik Bagh. Il découvre probablement leur travail au Salon des Artistes Décorateurs de 1930 avec leur stand ‘Essai de salon de repos pour une habitation coloniale’, conçu en collaboration avec la société Duralumin. Le maharadjah, séduit par cette proposition moderne, leur commandera plusieurs aménagements comprenant entre autres, un exceptionnel lit en duralumin ou encore un meuble secrétaire tout en métal. Grâce à ces commandes, le succès commercial est immédiat. Il permet au duo d’explorer de nouveaux matériaux dont le lakarmé, l’un des premiers matériaux plastiques. Ils exposent ainsi au Salon d’Automne de 1932 tout un ensemble de salle à manger comprenant un bureau, une coiffeuse, un divan et une série de chaises à la forme exceptionnelle, dont notre paire est issue. A ce jour, ces deux chaises - restées dans leur état d’origine - sont les seules vestiges connus de cet ensemble. Prototypes réalisés dans un matériau novateur, leur caractère innovant a certainement influencé de façon décisive les designers des trente glorieuses comme Gaetano Pesce et sa chaise Golgotha réalisée (quarante ans plus tard) en résine et fibre de verre en 1972. C’est une occasion unique pour tout collectionneur de posséder des œuvres ayant influencé le design moderne.
CHARLOTTE ALIX (1892-1987) ET LOUIS SOGNOT (1892-1969)

EXCEPTIONNELLE PAIRE DE CHAISES, MODÈLE DIT 'ILE DE FRANCE', 1932

Details
CHARLOTTE ALIX (1892-1987) ET LOUIS SOGNOT (1892-1969)
Exceptionnelle paire de chaises, modèle dit 'Ile de France', 1932
Lakarmé moulé, aluminium / molded lakarmé and aluminium
81 x 45,5 x 56 cm / 31 7/8 x 18 x 22 in
Provenance
Galerie Mobilier du XXème siècle, Paris.
Collection privée, Paris, acquises auprès de cette dernière vers 1995.
Literature
Pour nos exemplaires :
Salon d'Automne, catalogue d'exposition, Paris, 4 novembre-16 décembre 1932, n. 1580.
P. Migenne, 'Les arts décoratifs au Salon d'Automne' dans Art et Décoration, 1932.
A. Barré-Despond, U.A.M., édition du regard, Paris, 1986, p. 249.
R. Herbst, 25 années U.A.M, 1930-1955, les éditions du Salon des Arts Ménagers, Paris, 1956, p. 114.
P. Kjellberg, Le mobilier du XXème siècle, les éditions de l'amateur, Paris, 1994, p. 601.
Moderne Maharajah, un mécène des années 1930, catalogue d'exposition, Musée des Arts Décoratifs, Paris, 26 septembre 2019-12 janvier 2020, p. 169.
Exhibited
Pour nos exemplaires :
Salon d'Automne, Paris, 4 novembre-16 décembre 1932.
Special notice

Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the Artist's Resale Right Regulations 2006 apply to this lot, the buyer also agrees to pay us an amount equal to the resale royalty provided for in those Regulations, and we undertake to the buyer to pay such amount to the artist's collection agent.
This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.

Brought to you by

Pauline de Smedt
Pauline de Smedt

More from Design

View All
View All