FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)
FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)

Figures drapées d'après l'antique

Details
FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)

Figures drapées d'après l'antique
plume et encre brune, filigrane initiales dans un écusson entouré de feuillages
25,3 x 38,2 cm.
Provenance
Tampon d'atelier de l'artiste (L. 838a).
Comte A. Doria, avec son étiquette et son numéro associé '612' (verso du cadre).
Exhibited
Berne, Kuntsmuseum, Austellung Delacroix, 1963-1964, no. 109.
Post lot text
FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX, STUDIES OF DRAPED FIGURES, PEN AND BROWN INK

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Quels Connaisseurs ce devait être que ces Grecs ! Quel tribunal pour l’artiste qu’un peuple de gens de goût !’. Ainsi s’exprime Delacroix dans la Revue des deux mondes le 15 septembre 1850 qui restera imprégner tout au long de sa carrière par l’antique. Nombreuses études proviennent de son voyage en Italie (1793-1801) d’après des sculptures, des fresques et des moulages en plâtre, puis à son retour en France, il utilise des gravures, des pièces du Cabinet des médailles et l’incroyable fond de l’École des Beaux-arts. Pour quelques feuilles de technique similaires, voir Delacroix et l’antique, cat. exp., Paris, musée national Eugène Delacroix, 2015-2016, nos. 34-35 (musée du Louvre, inv. RF 9906 et localisation inconnue). ‘Quels Connaisseurs ce devait être que ces Grecs ! Quel tribunal pour l’artiste qu’un peuple de gens de goût !’. Ainsi s’exprime Delacroix dans la Revue des deux mondes le 15 septembre 1850 qui restera imprégner tout au long de sa carrière par l’antique. Nombreuses études proviennent de son voyage en Italie (1793-1801) d’après des sculptures, des fresques et des moulages en plâtre, puis à son retour en France, il utilise des gravures, des pièces du Cabinet des médailles et l’incroyable fond de l’Ecole des Beaux-arts. Pour quelques feuilles de technique similaires, voir Delacroix et l’antique, cat. exp., Paris, musée national Eugène Delacroix, 2015-2016, nos. 34-35 (Musée du Louvre, inv. no. RF 9906 et localisation inconnue).

‘What connoisseurs these Greeks must have been!’ is how Delacroix put it in the Revue des deux mondes of 15 September 1850, and indeed, antiquity would continue to inspire him throughout his career. Several studies after the antique were made during his time in Italy (1793- 1801), when he worked from sculpture, frescoes and plastercasts, while on his return to France he made use of prints, as well as coins from the Cabinet des médailles and the extensive collection of the École des Beaux- Arts. For drawings in a similar technique to the present sheet, see Delacroix et l’antique, exhib. cat., Paris, Musée National Eugène Delacroix, 2015-2016, nos. 34-35.
;

Related Articles

View all
Royal and imperial treasures:  auction at Christies
Virtual tour: Classic Week at  auction at Christies
Virtual tour: Luxury at Christ auction at Christies

More from Dessins Anciens et du XIXème incluant des oeuvres de la collection Jean Bonna

View All
View All