Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
GEORGES-JULES-VICTOR CLAIRIN (PARIS 1843-1919 BELLE-ÎLE-EN-MER )
LA FEMME ET LE RÊVE. ŒUVRES SYMBOLISTES D’UNE COLLECTION PRIVÉE PARISIENNE
GEORGES-JULES-VICTOR CLAIRIN (PARIS 1843-1919 BELLE-ÎLE-EN-MER )

Claudea Flegans

Details
GEORGES-JULES-VICTOR CLAIRIN (PARIS 1843-1919 BELLE-ÎLE-EN-MER )
Claudea Flegans
dédicacé et signé 'à Madlle de Villers/ hommage respectueux/ de son ami/ G.Clairin' (en bas à gauche)
pastel, aquarelle et gouache sur papier
50,8 x 23,5 cm. (20 x 9 ¼ in.)
Provenance
Galerie Tanagra, Paris, 1974.
Galerie Mona, Paris,1986.
Galerie Coligny, Paris, Rêveries, Symbolisme et la Croix-Rose, 1993 (sans catalogue).
Exhibited
Paris, Délégation à l’Action Artistique de la Ville de Paris, Le Symbolisme et la Femme, 1986, no. 8.
Tokyo, Musée d'Art Isetan, et al., Terres d'inspiration des peintres de Pont-Aven, Nabis et Symbolistes, 1987, no. 126.

Post Lot Text
G.-J.-V. CLAIRIN, CLAUDEA FLEGANS, PASTEL, WATERCOLOR AND BODYCOLOR ON PAPER, DEDICATED AND SIGNED

Brought to you by

Adelaide Queau
Adelaide Queau

Lot Essay

Peintre académique de formation, Clairin expose au Salon des artistes français à partir de 1866 mais abandonne rapidement le répertoire classique après de nombreux voyages à l’étranger notamment au Maroc sur les traces de Delacroix. Sarah Bernhardt devint son amie et sa muse. Ainsi, la femme constitue une source d’inspiration constante chez Georges Clairin, elle est souvent associée au thème marin tel ce Buste de femme à la chevelure d’algues et de coquillages (René Lalique, Bijoux d’exception 1890-1012, cat. exp., Paris, Musée du Luxembourg, 2005, no. 130) ou encore son Ophélie aux chardons inspirée d’un poème de Laurent Tailhade : Ophélie a fermé ses yeux d’algue marine’. Dans cette continuité, Claudéa Flégans, titre traditionnellement donné au présent pastel, est une vision allégorique de cette algue qui assure la sécurité des navigateurs. La femme est coiffée d’une chevelure marine et apparaît comme l’être dangereux pour l’homme et pour l’artiste, chargée des forces de l’au-delà (op. cit., 1986, P. 60).

More from Tableaux 1400 - 1900

View All
View All