Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
ITALIE, XVIe SIECLE OU XVIIe SIECLE
ITALIE, XVIe SIECLE OU XVIIe SIECLE

ANTONIA LA JEUNE (36 avant J.-C. – 37)

Details
ITALIE, XVIe SIECLE OU XVIIe SIECLE
ANTONIA LA JEUNE (36 avant J.-C. – 37)
Médaillon en marbre
Portant l'inscription [A]NIONI A.GVSTA
D.: 36 cm. (14 in.)
Post Lot Text
ITALIAN, 16TH OR 17TH CENTURY, A CARVED MARBLE MEDALLION OF ANTONIA MINOR (36 BCE-37CE)

Brought to you by

Nathalie Honnay
Nathalie Honnay

Lot Essay

Importante personnalité de la vie politique de Rome et de la cour impériale, Antonia la Jeune (36 avant J.-C. – 37) était la seconde fille de Marc Antoine, et la mère de Claude, qui la gratifia du titre honorifique d'« Augusta », la divinisant ainsi de son vivant.
Le portrait ici présent est probablement dérivé d’un profil d’Antonia Augustus âgée sur des pièces romaines datant environ des années 41-42, qui la représentaient de manière significative avec les cheveux tirés en arrière et noués sur sa nuque, reposant sur son col haut. On connait un bel exemplaire de cette monnaie au Musée d’Art de Harvard (inv. 2015-25), où est également conservé un buste d’Antonia présentant un profil semblable (inv. 1972-306). Les conservateurs de ce musée supposent que le ruban qui noue ses cheveux présent dans ces différents exemples sert à souligner son importance en tant que prêtresse d’Auguste divinisée, renforçant ainsi plus encore son titre d’ « Augusta », inscription que nous retrouvons gravée sur notre médaillon


A significant figure in the politics of Ancient Rome and the imperial court, Antonia Minor (36 BCE - 37 CE), was the second daughter of Mark Antony, and the mother of Claudius, who bestowed upon her the significant honorific of 'Augusta', thus deifying her within her own lifetime.
The present portrait relief is almost certainly derived from the mature profile of Antonia Augustus depicted on Roman coins dating circa 41-42 CE, which portray her with the distinctive hair pulled back low behind her neck and her high collar. A fine example of this coin may be found in the Harvard Art Museum (inv. 2015.25), which also houses a marble bust of Antonia with a nearly identical profile (inv. 1972.306). The museum posits that the band securing her hair found in all three examples may signify her position as the deified Augustus's priestess, further reinforcing the significance of her revered title 'Augusta' inscribed to the ground of the coin and present relief.

More from Sculpture et Objets d'Art Européens

View All
View All