Lot Content

COVID-19 Important notice Read More
LIT EN CHAIRE A PRECHER D'EPOQUE LOUIS XVI
LIT EN CHAIRE A PRECHER D'EPOQUE LOUIS XVI

ATTRIBUE A GEORGES JACOB

Details
LIT EN CHAIRE A PRECHER D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUE A GEORGES JACOB En chêne sculpté et redoré, à deux chevets à sommet en anse de panier décoré d'une guirlande de laurier grainé, rangs de perles et rais de coeur, le montant avant en colonne cannelée détachée renflée à la base émergeant d'un bouquet de feuilles d'acanthe surmontée d'une grenade et terminée par une toupie feuillagée, reposant sur des petits pieds fuselés et cannelés sommés d'un tore de laurier et de feuilles de chêne, les montants du baldaquin en colonne cannelée à chapiteau corinthien émergeant d'un bouquet d'acanthe, le ciel de lit à trophée militaire, avec matelas, sommier, couvre-lit, rideaux, dôme de lit moderne, roulettes, garniture de velours de soie frappée à motif floral parme, toutes les traverses, les montants du baldaquin et les bouts de pieds rallongés, porte une étiquette manuscrite Chalom Hauteur: 395 cm. (155½ in.), Largeur: 213 cm (84 in.), Profondeur: 152 cm. (60 in.) Dimensions du couchage: 195 x 137 cm. (76¾ x 54 in.) A LOUIS XVI GILTWOOD LIT EN CHAIRE A PRECHER ATTRIBUTED TO GEORGES JACOB
Provenance
Vente Sotheby's Monaco, le 4 mars 1984, lot 479.
Vente Christie's Londres, le 10 décembre 1992, lot 107.

Lot Essay

L'appellation de 'lit à la d'Artois' apparut après que le comte d'Artois eut fait construire le pavillon de Bagatelle à l'automne 1777.

Ce lit se rapproche par son décor d'une table, conservée au musée du Louvre, et dont le dessin est attribué à Bélanger ou son beau-frère Jean-Démosthène Dugourc (+ 1825) qui fut nommé Dessinateur du Garde-Meuble.
La ceinture sculptée à trois ornements c'est-à-dire laurier, perles et feuilles d'acanthe était considérée par le menuisier Georges Jacob comme ce qu'il pouvait faire de plus luxueux.
Des fauteuils, probablement exécutés en suite avec ce lit, ont été vendus par Christie's Monaco, le 21 juin 1998, lot 646.
Les fauteuils estampillés Georges Jacob portaient l'étiquette manuscrite du menuisier mentionnant chambre à coucher.
Des montants quasiment identiques ornés de chapiteaux ioniques se retrouvent sur le lit commandé en 1782 par le duc des Deux Ponts (Residenz Museum, Munich).
Il faut comparer ce lit avec celui conservé au Musée Cognacq-Jay. Ayant appartenu à Cambacérès, ce lit avait été acheté par le Garde Meuble Royal au comte de Vaudreuil en 1788. Commandé aux environs de 1782-1785 par le favori de la reine, il n'avait pas été jugé indigne par l'administration royale d'être installé dans la chambre de Madame Adélaïde à Versailles.

;

More From Collection Lagerfeld

View All