Home page

Global notice COVID-19 Important notice
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)
3 More
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)

Robe drapée en jersey blanc

Details
Madame Grès (Paris 1903-1993 La Valette-du-Var)
Robe drapée en jersey blanc
Haute couture, 1943
Griffe Grès Paris
Literature
Madame Grès, La couture à l'oeuvre, Musée Galliera hors les murs, Musée Bourdelle, Paris, 25 March-28 August 2011.
Post Lot Text
Madame Grès (1903-1993)
A draped white jersey long dress
Haute couture, 1943

Brought to you by

Alice Chevrier
Alice Chevrier Junior Specialist

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition Report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

En 1933, Madame Grès - de son vrai nom Germaine Krebs - est déjà connue sous le nom de sa maison de couture Alix. En 1942, Germaine Krebs ouvre sa propre maison de couture au nom de Grès qu’elle dirigera jusqu’en 1988.
Alix se distingue très tôt par l'utilisation de matériaux comme le jersey de soie qu'elle drape à l'antique. Madame Grès n'abandonnera jamais cette recherche minutieuse qui, de petits plis en petits plis, donne vie à des robes inoubliables.
Elle dit : « Je voulais être sculpteur. Pour moi, c'est la même chose de travailler le tissu ou la pierre ». Ses robes, asymétriques souvent, drapées à l'antique, ou en volume quand elle utilise la faille ou le taffetas sont comme des sculptures molles pour le corps. Madame Grès fait figure d'artiste au sein de la haute couture. Sa quête lui fit parcourir le monde antique mais aussi l’Afrique du Nord, l’Inde… Insensible aux modes et aux tendances, ses exigences de création la différencient de ses contemporains, elle préfère «sculpter» des pièces uniques intemporelles. Ses robes du soir, presque toujours monochromes, traversent le XXe siècle sans prendre une ride. Ainsi dans les années 70, ses créations sont encore très largement publiées dans Vogue, photographiées par Guy Bourdin par exemple. On reconnaît un chef-d’œuvre de Madame Grès à sa pureté – l’apparente simplicité de son art dissimule toujours l’extrême complexité de son savoir-faire.

More from Women in art

View All
View All