MAITRISE DE CHARPENTIER EN NOYER
This item will be transferred to an offsite wareho… Read more
MAITRISE DE CHARPENTIER EN NOYER

FRANCE, DEBUT DU XIXEME SIECLE

Details
MAITRISE DE CHARPENTIER EN NOYER
FRANCE, DEBUT DU XIXEME SIECLE
Se composant de trois éléments
Hauteur: 98 cm. (38 2/3 in.)
Literature
BIBLIOGRAPHIE COMPARATIVE:
R. Lecotté, Chefs d'Oeuvre de Compagnons, Paris, Editions du Chêne, 1980, pp. 16-28.
Special notice

This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
A CARVED WALNUT CARPENTER'S MODEL, FRENCH, EARLY 19TH CENTURY

Lot Essay

Les légendes associent l'origine du Compagnonnage, véritable art de bâtir, à la construction du Temple de Jérusalem. La création du Compagnonnage remonte au XIVème siècle lorsque les corporations de métiers qui se forgent sur les grands chantiers des cathédrales cèdent à l'oligarchie.
Le terme 'compagnonnage' n'apparaît seulement que vers 1719. Il est issu du latin companionem, 'celui qui partage le pain avec un autre'. Puis, au début du XIXème siècle, il désigne les associations de professionnels qui adoptent les Devoirs, c'est-à-dire un ensemble de règlements, de coutumes, de légendes et de symboles propres au Compagnonnage du Tour de France.

Après plusieurs années d'apprentissage ou de stage auprès d'un maître, le futur compagnon effectuait un Tour de France au cours duquel il pouvait acquérir de nouvelles connaissances techniques et développer son expérience professionnelle. Ce Tour se terminait généralement par la réalisation d'un chef-d'oeuvre qui devait être validé par un jury. Une fois accepté, le jeune aspirant était consacré et reconnu dans sa profession et obtenait le titre de Compagnon du Tour de France.
Il existe plusieurs types de chefs-d'oeuvre : les chefs-d'oeuvre de réception, de compétition, de prestige, de reconnaissance, d'amitié, de commémoration, de retraités, satiriques, les chefs-d'oeuvre offerts aux musées, les chefs-d'oeuvre enseignes, et enfin les Violons d'Ingres (Lecotté, loc. cit.). La charpente que nous présentons ici fait partie de la catégorie des chefs-d'oeuvre de réception.

De nombreux architectes, amateurs d'art et historiens collectionnaient également ces maquettes, non seulement pour leurs remarquables qualités d'exécution, mais aussi pour leur grand intérêt historique et décoratif.

More from Sculpture et objets d'art européens

View All
View All