Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
Details
MAN RAY
Champs délicieux
Paris, 1922

L’UN DES DEUX EXEMPLAIRES AUJOURD’HUI CONNUS, AVEC CELUI DU GETTY, DONT TOUS LES RAYOGRAMMES ORIGINAUX ONT ÉTÉ EXCEPTIONNELLEMENT SIGNÉS PAR MAN RAY. L’EXEMPLAIRE PORTE UN DOUBLE ENVOI DE MAN RAY. UNE LETTRE AUTOGRAPHE DE TRISTAN TZARA ADRESSÉE À MAN RAY A ÉTÉ JOINTE À L’EXEMPLAIRE.

LIVRE MAJEUR DANS L’HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE

ÉDITION ORIGINALE

In-4 (359 x 270 mm). Édition originale de la préface de Tristan Tzara
TIRAGE UNIQUE à 40 exemplaires, numérotés et signés par Man Ray à la justification, celui-ci numéroté 20
ILLUSTRATION : 12 RAYOGRAMMES ORIGINAUX de Man Ray (environ 220 x 170mm), contrecollés sur des feuillets blancs, TOUS SIGNÉS AU CRAYON À PAPIER dans la marge blanche

PREMIER ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ DE MAN RAY :
À Monsieur Marteau,
avec mes meilleurs éclairages
Man Ray
le 16 octobre 1924

DEUXIÈME ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ DE MAN RAY :
Pour Jean [Petithory]
Man Ray
Paris 1970

PIÈCES JOINTES :
1. Lettre autographe signée de Tristan Tzara adressée à Man Ray : “Reutte. 29 VIII 1922 (Tyrol-Autriche, hôtel Hirsch). Mon cher Man, Ça a duré longtemps mais enfin, voilà la préface. Si vous la faîtes imprimer, envoyez-moi s.v.p. les épreuves. Caractères gras comme vous savez. Comment allez-vous, travaillez-vous ? Je pars demain à Munich pour 2 jours car c’est une ville exquise. Ici il fait bon comme un nouveau-né, et le temps est superbe. J’ai travaillé un peu. Je pense recevoir à Munich des photos intéressantes pour Shadowland [magazine américain publié entre 1919 et 1923], - je vous les enverrai avec notes, et dans les mêmes conditions, je ferai peut-être aussi un petit article. Je serai vraiment content de vous revoir à Paris, mais je ne sais pas encore quand je reviens. Écrivez-moi. Du haut en bas, je vous envoie toutes mes amitiés de coeur. Bonjour Kiki. Tzara”. 1 page in-4, 256 x 194mm, à l’encre noire. Petite déchirure angulaire sans atteinte au texte
2. Bulletin de souscription pour l’achat du livre, joint à la livraison d’avril-mai 1922 des Feuilles Libres

EN FEUILLES, chemise d’édition de papier canson rouge avec pièce de titraison imprimée sur papier jaune. CHEMISE ET ÉTUI SIGNÉS DE HENRI MERCHER. Maroquin rouge, box jaune au centre recouvrant les plats de l’étui, plaque métallique gravée avec titraison au centre de la chemise. Petites déchirures d’usure au dos de la chemise. Légère décharge des photographies sur les feuillets opposés

Champs délicieux constitue l’aboutissement des recherches de Man Ray sur les photographies sans appareil, obtenues par l’impression directe des objets sur la surface sensible. On ne connaît aujourd’hui que deux exemplaires de Champs délicieux avec les douze rayogrammes signés au crayon à papier par Man Ray : celui-ci et celui conservé au Getty Museum (cote 84.XO.1241). L’exemplaire conservé au Getty est l’exemplaire de Man Ray lui-même. Il porte un envoi de Tristan Tzara à Man Ray. Une note inscrite au début du volume indique qu’il a été relié pour Man Ray en 1967 à l’instigation de Henri Mercher et de Jean Petithory, directeur de la librairie surréaliste, Les Mains Libres. Or l’exemplaire Destribats porte un envoi à un certain “Jean”, assez familier pour ne pas être défini par un patronyme. Le destinataire de l’envoi est certainement Jean Petithory. L’exemplaire est conservé dans une chemise-étui également signée de Mercher. Man Ray, Jean Petithory et Henri Mercher étaient très proche dans les années 60. Ils avaient publié un livre illustré de photographies originales de Man Ray, La Résurrection des Mannequins (1966). Pierre Bourgeade, homme de lettres, rapporte que “Man Ray aimait les jolies femmes, les voyages, bien manger. Jean Petihory le promenait en voiture. Man Ray avait une maison sur la Côte d’Azur, près de Cagnes, à Saint-Jeannet”. Jean Petithory possédait une importante collection de photographies de Man Ray. Man Ray signa sans doute les rayogrammes des deux exemplaires en même temps. Il fit relier le sien par Mercher et inscrivit un envoi sur celui de Jean Petithory.
RÉFÉRENCE : Emmanuelle de L’Écotais, Man Ray Rayographies, Paris, 2002

Brought to you by

Adrien Legendre
Adrien Legendre Books & Manuscripts

More from Bibliothèque Paul Destribats - 1ère partie

View All
View All