Marc Chagall (1887-1985)
Marc Chagall (1887-1985)
Marc Chagall (1887-1985)
1 More
Marc Chagall (1887-1985)
4 More
Collection particulière, France
Marc Chagall (1887-1985)

Le Chevalet

Details
Marc Chagall (1887-1985)
Le Chevalet
signé 'MArC chAgAll' (en bas à droite); inscrit en russe (au revers)
gouache, tempera, pastel et encre de Chine sur papier
64.5 x 49.8 cm.
Exécuté vers 1975-76

signed 'MArC chAgAll' (lower right); inscribed in Russian (on the reverse)
gouache, tempera, pastel and brush and India ink on paper
25 3⁄8 x 19 ½ in.
Executed circa 1975-76
Provenance
Galerie Maeght, Paris (probablement acquis auprès de l'artiste avant 1978).
Galerie Daniel Malingue, Paris (avant 1979).
Acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel.
Further Details
"Il n'y a pas de progrès, il n'y a rien à regretter. Il n'y a que votre vie, que vous mettez dans votre travail".Marc Chagall (cité dans Marc Chagall, Paintings and Temperas, 1975-1978, cat. exp., New York, 1979, n.p.).

Pour Marc Chagall, son art et sa vie ont toujours été inextricablement liés. À chaque période de sa carrière, ses peintures, dessins et gravures ont été puissamment façonnés par les événements de sa vie, les différents moments et expériences laissant une marque indélébile sur sa vision créative. La prédominance de l'autoportrait dans son art en témoigne, un sujet sur lequel il est revenu à maintes reprises au cours de sa longue et productive carrière, chaque composition offrant un aperçu révélateur du développement de son sens de l'identité artistique et personnelle à des moments importants de sa vie, reflétant la manière dont il souhaitait être perçu par le reste du monde.
Souvent riches en informations biographiques, ces images variées révèlent différents états d'âme et aspects du caractère de l'artiste : nous le voyons sourire, grimacer ou nous fixer avec des yeux sérieux ; il devient l'amant séduisant, le peintre à la créativité inépuisable, le père de famille dévoué. Chagall aimait aussi se représenter sous des formes variées, qu'il s'agisse d'un acrobate, d'un clown ou d'un musicien, d'une créature fantastique ou d'une figure flottante en apesanteur. En effet, peu d'artistes ont trouvé autant de façons différentes d'intégrer leur propre visage, ainsi que leur personnalité privée et professionnelle, dans leur univers pictural, en puisant dans leur propre vie pour créer une œuvre intensément autobiographique.Dans la présente œuvre, intitulée Le Chevalet, datant de la dernière décennie de sa vie, Chagall place véritablement le peintre (en se représentant sous les traits d'un jeune homme) au-dessus du monde terrestre, alors qu'il flotte dans les airs au-dessus de ce qui semble être sa ville natale, Vitebsk, un motif récurrent dans son œuvre. Cependant, l'élément central de la composition - le chevalet lui-même qui porte une peinture - est élevé à un niveau encore plus élevé, suspendu très haut dans le ciel au-dessus d'une sphère bleu pâle qui pourrait être interprétée comme la Terre. En offrant un lieu aussi divin à l'artiste et à son œuvre, sur un fond rouge flamboyant, Chagall semble jeter un regard sur sa longue carrière artistique, avec quelques-uns de ses motifs emblématiques tels que la chèvre (ou l'âne ? dans le coin supérieur droit), les amants (dans un médaillon dans le haut du tableau), les femmes (dans le bas du tableau) et les enfants (dans le bas du tableau).

"There is no such thing as progress, there is nothing to regret. There is only your life, which you put into your work."Marc Chagall (quoted in Marc Chagall, Paintings and Temperas, 1975-1978, exh. cat., New York, 1979, n.p.).

For Marc Chagall, his art and his life had always been inextricably intertwined. In every period of his career, his paintings, drawings, and prints were powerfully informed and shaped by the events of his life, with different moments and experiences leaving an indelible mark on his creative vision. Nowhere is this more evident than in the prevalence of the self-portrait in his art, a subject which he returned to time and again over the course of his long and productive career, each composition providing a revealing insight into his developing sense of artistic and personal identity at important junctures in his life, reflecting the ways in which he wished to be seen by the wider world.
Often rich in biographical information, these diverse images reveal different moods and aspects of the artist’s character: we watch him smile, grimace or stare at us with serious eyes; he becomes the beguiling lover, the endlessly creative painter, the devoted family man. Chagall also enjoyed finding a variety of guises under which to represent himself, whether it be as an acrobat, clown, or musician, fantastical creature or weightless, floating figure. Indeed, few artists have found so many different ways of integrating their own face, as well as their private and professional personas, into their pictorial universe, reaching into their own life to create an intensely autobiographical oeuvre.
In the present lot titled Le Chevalet ('the easel') dating from the last decade of his life, Chagall truly puts the painter (by portraying himself as a young man) above the earthly realm, as he floats in the air above what looks like his hometown Vitebsk, a leit motive in his oeuvre. Yet the central element of the composition - the easel itself that carries a painting - is elevated to an even high level, suspended high up in the sky above a pale blue sphere that could be interpreted as Earth. In offering such a divine place to both the artist and his artwork, set against a blazing red background, Chagall appears to look back on his long artistic career featuring a few of his signature motifs such as the goat (or donkey? In the upper right corner), the lovers (in a medallion in the upper left corner), his beloved Vitebsk and of course, he celebrates the artist himself.

Brought to you by

Valérie Didier
Valérie Didier Specialist, Head of Sale

More from Art Impressionniste & Moderne : OEuvres choisies

View All
View All