Upcoming Auctions and Events

Global notice COVID-19 Important notice
NECESSAIRE DE VOYAGE OFFERT PAR LA REINE MARIE-ANTOINETTE
NECESSAIRE DE VOYAGE OFFERT PAR LA REINE MARIE-ANTOINETTE

PAR JEAN-ETIENNE LANGLOIS, GABRIEL GERBU, ANTOINE-GASPARD LORET, FRANCOIS CORBIE ET PIERRE-CLAUDE MOTTIE, PARIS, 1773-1786

Details
NECESSAIRE DE VOYAGE OFFERT PAR LA REINE MARIE-ANTOINETTE
PAR JEAN-ETIENNE LANGLOIS, GABRIEL GERBU, ANTOINE-GASPARD LORET, FRANCOIS CORBIE ET PIERRE-CLAUDE MOTTIE, PARIS, 1773-1786
Le nécessaire comprenant: une théière et sa boîte à thé en métal plaqué, une chocolatière et sa doublure en métal, trois boîtes rondes, une boîte rectangulaire et sa doublure en métal, une boîte à poudre avec son couvercle ajouré, un bassin d'aiguière, une paire de flambeaux de toilette à corps en colonne dévissables, un couvert de table en vermeil, deux cuillères à café en vermeil, un couteau à fruits en vermeil, deux sous-tasses en porcelaine de Paris, huit flacons en verre avec couvercle en argent (manque un couvercle), certains gravés des initiales "AGL", un entonnoir, un petit réchaud en métal plaqué, un encrier et un sablier en métal plaqué, un étui en galuchat avec des lames montées en écaille, un miroir ovale, un nécessaire de manucure et diverses pièces de voyage (rasoir, porte mine, etc.), poinçons: charge, jurande, maître-orfèvre et décharge, dans un large coffret en acajou et laiton doré, avec tiroir latéral, le couvercle avec au centre un médaillon avec inscription "Donné par / SM la Reine Marie Antoinette / à Madame Augié de Lascans / née Adelaïde Henriette Genel / 1ère femme de chambre / de la Reine"
Longueur du coffret: 45 cm. (17 ¾ in.)
Poids des pièces pesables: 2268 gr. (72.90 oz.)
Provenance
Donné par la reine à madame Auguié de Lascans, 1ère femme de chambre de la reine et soeur de madame Campan
Madame Antoinette Gaunot née Auguié, sa fille
Monsieur Charles Gaunot, son fils
Madame Antoinette Izarn née Gaunot, sa fille
Monsieur Pierre-Henri Izarn, son fils
Madame Jean Dantan née Izarn, sa fille
Collection privée, achat en décembre 1955
Literature
Madame Campan, Mémoires, ed. 1919, T.II, pp. 68 à 70.
Exhibited
Bibliothèque de Versailles, Marie-Antoinette et sa cour, 1927, n° 282.
Musée Carnavalet, Paris et la Révolution,1931, n° 729.
Château de Versailles, Marie-Antoinette, Archiduchesse, Dauphine et Reine, 1955, n° 645.
Post lot text
A LOUIS XVI TRAVELLING NECESSAIRE OFFERED BY QUEEN MARIE-ANTOINETTE, 1773-1786
Sale room notice
Le lot étant composé de matériaux en provenance d'espèces en voie de disparition, des restrictions à l'importation peuvent s'appliquer ou un certificat CITES peut être demandé.

Importation restrictions may apply or a CITES Licence might be required as this lot contains material from endangered species.

Lot Essay

Ce nécessaire est présenté lors de l'exposition de Versailles de 1955 Marie-Antoinette, Archiduchesse, Dauphine et Reine comme celui que la reine emporte lors de la fuite manquée de la famille royale en juin 1791 à Varennes.

En prévision de la fuite de la famille royale dès avril 1791, Marie-Antoinette commande, par l'intermédiaire de sa femme de chambre, madame Campan, un trousseau entier pour elle et ses enfants qu'elle fera livrer à Bruxelles. Elle souhaite également emporter avec elle son grand nécessaire de voyage (conservé au musée du Louvre). Sous le prétexte d'en offrir un sembable à sa soeur l'archiduchesse Christine, gouvernante des Pays-Bas, elle fait commander par madame Campan un second nécessaire identique, conservé lui au musée international de la parfumerie à Grasse. Celui-ci n'étant pas terminé à temps la reine fait envoyer le sien à sa place. Ce stratagème se retournera contre elle à son retour de Varennes et sa dame de garde-robe témoignera contre elle, arguant que "le 21 mai, elle déclarait qu'il se faisait des préparatifs aux Tuileries pour un départ, [...] que sa Majesté était trop attachée à ce meuble pour s'en priver et qu'elle avait dit souvent qu'il lui serait très utile en cas de voyage." (Mémoires de Madame Campan Première femme de chambre de Marie-Antoinette, ed. 1988, p. 341.).

Notre nécessaire ne comporte aucune initiale ou armoiries de la reine. De plus il est petit, fonctionnel mais surtout composé de plusieurs pièces exécutées par divers maîtres-orfèvres à des dates différentes, confirmant un achat chez un marchand-mercier.

Si son utilisation pendant la fuite à Varennes n'est pas confirmée il est cependant certain qu'il a été offert par la reine à sa femme de chambre Madame Auguiè de Lascans comme l'indique la plaque sur le couvercle du nécessaire. Celui-ci a ensuite été conservé par descendance dans la famille jusqu'en 1955 lorsqu'il entre dans une collection privée.

;

Related Articles

View all
Marie-Antoinette — A life in 7 auction at Christies
What I’ve learned: Sarah Mansf auction at Christies
An eye for quality: the Collec auction at Christies

More from Collection Marie-Antoinette

View All
View All