Lot Content

COVID-19 Important notice Read More
Odilon Redon (1840-1916)
Odilon Redon (1840-1916)

Le cauchemar (Les trois masques ou Vision ou Origines)

Details
Odilon Redon (1840-1916) Le cauchemar (Les trois masques ou Vision ou Origines) signé 'ODILON REDON' (en bas à gauche) fusain sur papier ocre 45.9 x 36.4 cm. Exécuté vers 1881 signed 'ODILON REDON' (lower left) charcoal on ochre paper 18 1/8 x 14¼ in. Executed circa 1881
Provenance
René Philipon, Paris (acquis auprès de l'artiste, le 25 mai 1895). Odilon Redon, Paris (racheté à celui-ci).
Gustave Fayet, Béziers (acquis auprès de celui-ci, en juin 1904). Collection A. d'Andoque, Béziers (avant 1956).
Vente, Me Briest, Paris, 15 juin 1991, lot 11.
Marc de Montebello, New York.
Galerie Hopkins-Thomas, Paris (en 1995).
Vente, Christie's, Londres, 23 juin 2009, lot 36.
Acquis au cours de cette vente par le propriétaire actuel.
Literature
E. Hennequin, 'Beaux-Arts. Odilon Redon', in La Revue littéraire et artistique, 4 mars 1882, p. 137.
R. Bacou, Odilon Redon, Genève, 1956, vol. I, p. 69 (illustré, vol. II, p. 44, no. 17).
A. Watt, 'Paris commentary', in The Studio, mars 1957, p. 89.
K. Berger, Odilon Redon, Phantasie und Farbe, Cologne, 1964, p. 226, no. 596.
'De autobiographe van Odilon Redon', in Jong Holland, no. 3, Amsterdam, 1994, p. 10 (illustré, fig. 3).
A. Wildenstein, Odilon Redon, Catalogue raisonné de l'oeuvre peint et dessiné, Paris, 1994, vol. II, p. 218, no. 1172 (illustré).
A. Wildenstein, Odilon Redon, Catalogue raisonné de l'oeuvre peint et dessiné, Paris, 1998, vol. IV, p. 318, no. 1172.
Exhibited
Paris, Le Gaulois, Odilon Redon, fusains et estampes, février 1882.
Paris, Galerie Durand-Ruel, Exposition Odilon Redon, mars-avril 1894, p. 15, no. 21.
Probablement Weimar, Grossherzogliches Museum für Kunst und Kunstgewerbe, Deutsche und französische Impressionisten und Neo-Impressionisten, août 1903, no. 44.
Paris, Musée des Arts Décoratifs, Odilon Redon, exposition rétrospective de son oeuvre, mars 1926, p. 22, no. 203.
Paris, Orangerie des Tuileries, Odilon Redon, octobre 1956-janvier 1957, p. 17, no. 28.
Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, Bosch, Goya et le Fantastique, mai-juillet 1957, p. 123, no. 343.
Chicago, The Art Institute; Amsterdam, Van Gogh Museum et Londres, The Royal Academy of Arts, Odilon Redon, Prince of Dreams, juillet 1994-mai 1995, p. 440, no. 65 (illustré en couleurs, p. 141, fig. 28).
Paris, Galerie Hopkins-Thomas, Salon des Beaux-Arts de Paris, septembre 1995.
New York, Marc de Montebello Fine Art, 19th and 20th Century Paintings and Drawings, octobre-novembre 1995 (illustré en couleurs).
Lugano, Museo Cantonale d'Arte, Odilon Redon, La Natura dell'Invisible, septembre-novembre 1996, p. 179 et 302, no. 39 (illustré en couleurs, p. 178).
Paris, Grand Palais, Galeries nationales et Montpellier, Musée Fabre, Odilon Redon, Prince du Rêve, mars-octobre 2011, p. 148, no. 35 (illustré en couleurs).

Brought to you by

Natacha Muller
Natacha Muller Administratrice

Lot Essay

Exécuté en 1881,Le Cauchemar est un parfait exemple de la création énigmatique d'Odilon Redon. Largement incompris de ses contemporains, l'artiste est ensuite adulé par les Nabis, les fauves et les surréalistes. Cette oeuvre fait partie des plus mystérieux fusains, dits 'Noirs', produits à partir de 1870. De manière évidente, Le Cauchemar illustre la quête d'incohérence spatiale et d'instabilité de Redon. Emile Hennequin, écrivain et ami de Redon, en fera une description dans la Revue littéraire et artistique (4 mars 1882) et le mettra en résonance avec une strophe du Ver conqurant d' Edgar Allan Poe. Enfin, la provenance prestigieuse du Cauchemar, passé successivement dans les collections Ren Philippon et Gustave Fayet, et le fait qu'Odilon Redon ait souhaité le racheter pour sa propre collection, sont autant de preuves de l'importance de cette oeuvre dans la production de l'artiste.

Executed in 1881,Le Cauchemar is a notable example of Odilon Redon's uniquely enigmatic vision. Largely misunderstood by his contemporaries, Redon would later be the subject of adulation by artists of the Nabis, fauve and surrealist movements. The present work forms part of the mysterious charcoals known as his 'Noirs' which he produced from 1870. Through its powerful graphic overtones, Le Cauchemar illustrates the artist's quest to represent indeterminate space and engender a sense of uncertainty. Emile Hennequin, the critic and friend of Redon's, described the work in his text for the Revue littraire et artistique (March 4th, 1882) and drew the association with Edgar Allan Poe's 'The conquerer worm'. Having formed part of the collections of Ren Philippon and Gustave Fayet, the impressive provenance listing for Le Cauchemar is further enhanced by the fact that the artist himself reacquired the work for his own collection, underscoring its importance within the artist's oeuvre.


More From Oeuvres modernes sur papier

View All