Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES
1 More
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES
4 More
COLLECTION FRITZ SCHLUMPF Jean-Louis Janin Daviet notre correspondant pour la région de l’Est, découvre aux pieds des Vosges, il y a quelques mois avec une grande émotion la dernière demeure de Fritz Schlumpf et les souvenirs de ce collectionneur, pieusement conservés par sa veuve Arlette disparue en mai 2008. Sa petite-fille décide aujourd’hui de se séparer des biens personnels de Fritz faisant une nouvelle fois résonner le nom d’une des plus belles et médiatiques collections constituées au XXe siècle. A 32 ans Fritz Schlumpf s’investit corps et âme avec son frère Hans dans la filature, mais en 1970 la crise du textile touche de plein fouet le secteur de la laine. Les difficultés financières commencent, le dépôt de bilan met un terme à cet empire en 1976. Parallèlement à cette activité industrielle, Frizt Schlumpf, passionné par l’automobile, participe très jeune aux courses de côtes dans les Vosges et acquiert sa première Bugatti en 1939 … en 1976 sa collection en comptera 120 ! En 1963, à la vente des biens mobiliers du constructeur, Fritz Schlumpf se porte acquéreur d’une vingtaine de voitures dont la voiture personnelle d’Ettore Bugatti : la Royale coupé Napoléon. Moins d’un an plus tard à la vente de la collection Shakespeare, ce sont trente Bugatti dont un autre exemplaire des six Royale qui rejoignent sa collection. Il transforme une de ses usines pour abriter sa collection et en faire un musée regroupant plus de 500 véhicules de 102 marques différentes exposés sur 17.000 m2 dans une scénographie stupéfiante. Le 28 avril 2015, nous avons dispersé des photos, archives, objets et voitures qui ont accompagné Fritz Schlumpf dans les dernières années de sa vie et aujourd’hui nous présentons ses sculptures de jardin acquises dans les années 1940-50. Par tradition familiale, ces sculptures proviennent du parc d’un château du nord de la France et ont été acquises par Fritz Schlumpf pour décorer sa propriété de Malmerspach en Suisse. Elles ont été déplacées en 1983 dans sa demeure de Wintzenheim, proche de Colmar, où elles se trouvent toujours actuellement. Visites sur place et sur rendez-vous pour les lots 149 à 154. Contact: Jean-Louis Janin-Daviet, Délégué régional Grand Est; jean-louis-janin-daviet@live.fr; +33 (0)6 07 16 34 25
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES

FRANCE, TRAVAIL PROBABLEMENT ALSACIEN, XVIIIEME SIECLE ET PLUS TARDIF

Details
PAIRE DE MODELES EN GRES SCULPTE REPRESENTANT DES CYGNES
FRANCE, TRAVAIL PROBABLEMENT ALSACIEN, XVIIIEME SIECLE ET PLUS TARDIF
Reposant sur une base entièrement sculptée de style naturaliste représentant des vagues et sur des colonnes
Hauteur des cygnes: 86 cm. (33 ¾ in.) ; Largeur: 112 cm. (44 in.); Profondeur: 108 cm. (42 1/5 in.)
Hauteur des socles: 230 cm. (90 ½ in.)
Post Lot Text
A PAIR OF CARVED SANDSTONE MODELS OF SWANS, FRENCH, PROBABLY ALSACIAN, 18TH CENTURY AND LATER

Lot Essay


More from Sculpture et objets d'art européens

View All
View All