Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
Pénélope Bagieu (Paris - Née en 1982)
"Mon filtre de sélection, ce sont les histoires qui font que quand je les raconte je suis survoltée, que je bafouille et que je fais des grands gestes. C'est le signe qu'elles ont touché quelque chose… En fait, j'ai avec chacune de ces femmes, pour une raison différente, un lien affectif et une raison particulière et personnelle d'avoir été transportée par leur histoire. Je suis sûre que je passe à côté de femmes qui ont fait plein de choses encore plus spectaculaires, mais avec lesquelles je n'avais pas ce feeling. Là toutes, chacune, elles m'ont émue d'une manière qui fait que j'avais envie de le raconter" - Pénélope Bagieu, entretien avec France Télévisions, le 29 septembre 2016.
Pénélope Bagieu (Paris - Née en 1982)

Culottées — Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent. Couverture originale de la seconde édition intégrale (Gallimard, 2020)

Details
Pénélope Bagieu (Paris - Née en 1982)
Culottées — Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent. Couverture originale de la seconde édition intégrale (Gallimard, 2020)
signé "Pénélope" (en bas à droite)

Brazen: Rebel Ladies Who Rocked the World. Original cover art for the second complete edition (Gallimard, 2020)
signed "Pénélope" (lower right)
indian ink on paper
20.07 x 14.96 in.
encre de Chine sur papier
510 x 380 mm.
Provenance
Oeuvre consignée par l'artiste.
Literature
Pénélope Bagieu. Culottées. Intégrale. Paris : Gallimard, 2020 (seconde édition).

Brought to you by

Alice Chevrier
Alice Chevrier Junior Specialist

Lot Essay

La série des Culottées, courtes biographies dessinées de femmes aux destins extraordinaires, a été prépubliée sur un blog du Monde, entre début janvier et mi-octobre 2016. Cette prépublication, qui devait coïncider avec l'ouverture du Festival d'Angoulême fin janvier 2016, a été avancée de quelques semaines, notamment en réaction à la polémique suscitée par l'absence de femmes parmi les nominés du Grand prix du Festival. Les portraits sont ensuite publiés en deux tomes, par Gallimard, en 2016 et 2017, avant d'être réunis dans des éditions intégrales.
En 2019, Pénélope Bagieu reçoit, pour cette série, le prix Eisner de la meilleure édition américaine d'une œuvre internationale, l'une des distinctions les plus prestigieuses de la bande dessinée.

Cette couverture originale de la réédition de l'intégrale est un portrait de Nellie Bly (1864-1922), de son vrai nom Elizabeth Jane Cochrane. Journaliste américaine, pionnière de ce que l'on appellera ensuite le journalisme d'investigation, elle se fait connaître par les articles qu'elle publie à la suite de reportages clandestins. Joseph Pullitzer, à la tête du New York World, accepte de l'embaucher, à la condition expresse qu'elle parvienne à infiltrer un asile. Se faisant passer pour folle, Nellie parvient à se faire interner au Blackwell's Island Hospital durant dix jours, et publie ensuite un article qui fait scandale, révélant les conditions d'internement inhumaines des patientes.
En 1888, elle émet le souhait de réaliser un tour du monde, pour battre Phileas Fogg, personnage de Jules Verne et héros du Tour du monde en quatre-vingts jours, mais essuie un refus du journal qui, convaincu qu'une femme ne pourrait accomplir un tel exploit, ne veut pas financer son voyage. Un an plus tard, le 14 novembre 1889, elle débute enfin son périple, achevé en 72 jours, 6 heures, 11 minutes et 14 secondes, battant ainsi le "record" de Phileas Fogg et les autres tours du monde réellement entrepris jusqu'alors.
Informé de l'exploit, Jules Verne rend hommage à Nellie dans l'Echo de la Somme (17-18 février 1890) : "jamais douté du succès de Nellie Bly, son intrépidité le laissait prévoir Hourra ! Pour elle et pour le directeur du World ! Hourra ! Hourra !".

The Culottées series (later published in English under the title Brazen) made of short illustrated biographies of women with extraordinary lives, was pre-published on a blog of French newspaper Le Monde, between early January and mid-October 2016. This pre-publication, which was meant to coincide with the opening of the Festival d’Angoulême in later January 2016, was published a few weeks earlier than planned, as a reaction to the lack of women nominated to the festival’s Grand Prix. The portraits were later on published in print by Gallimard, in two volumes, in 2016 and 2017, before being issued as integral editions. In 2019, for this series, Pénélope Bagieu was awarded the Eisner Award for the best American edition of an international work, one of the most renowned and prestigious distinctions of the comics industry. This original cover art for the second integral edition is a portrait of Nellie Bly (1864-1922), born Elizabeth Jane Cochrane. As an American journalist and a pioneer of what will later be called investigative journalism, she became known for the articles she published following clandestine reports. Joseph Pullitzer, head of the New York World, agreed to hire her under the condition that she managed to infiltrate an asylum. Passing for a mad-woman, Nellie managed to be admitted in Blackwell’s Island Hospital for 10 days, and later went on to publish an article which created a lot of controversy due to its revealing of the inhumane conditions lived by the patients. In 1888, she went on a round-world trip to try and beating Phileas Fogg (lead character of Jules Verne’s Tour du monde en quatre-vingts jours [Around the World in Eighty Days]), despite the newspaper initial refusal of grating her financing, arguing that a woman would not be able to take on such a task. One year later, on November 14th 1889, Nellie finally began her journey, and completed it in 72 days, 6 hours, 11 minutes and 14 seconds, beating the ‘record’ set by Phileas Fogg and other trips around the world accomplished before then. When learning of her success, Jules Verne paid tribute to Nellie in the Echo de la Somme (17-18 February 1890) : "jamais douté du succès de Nellie Bly, son intrépidité le laissait prévoir Hourra ! Pour elle et pour le directeur du World ! Hourra ! Hourra !" [Never doubted of Nellie Blys success, her fearlessness made it predictable Hurrah ! For her and for the editor of the World ! Hurrah ! Hurrah !










More from Women in art

View All
View All