Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
TABLE A ECRIRE ROYALE D'EPOQUE LOUIS XVI
Prospective purchasers are advised that several co… Read more
TABLE A ECRIRE ROYALE D'EPOQUE LOUIS XVI

ESTAMPILLE DE JEAN-HENRI RIESENER, VERS 1780, LIVREE EN 1781 POUR MARIE-ANTOINETTE AU CHATEAU DE LA MUETTE

Details
TABLE A ECRIRE ROYALE D'EPOQUE LOUIS XVI
ESTAMPILLE DE JEAN-HENRI RIESENER, VERS 1780, LIVREE EN 1781 POUR MARIE-ANTOINETTE AU CHATEAU DE LA MUETTE
En placage de bois de rose, amarante, filets de buis, houx noirci et érable, ornementation de bronze ciselé et doré, le dessus rectangulaire souligné d'une réserve et en partie ceint d'une galerie ajourée, la ceinture à ressaut central sur les quatre côtés ouvrant par une tirette-écritoire centrale gainée d'un cuir vert doré aux petits fers et deux tiroirs latéraux secrets à mécanisme dont l'un muni de compartiments présentant un godet et une boîte à sable, les pieds en gaine aux angles évidés terminés par des sabots feuillagés, estampillée sur la traverse avant J.H.RIESENER, avec le numéro inscrit à l'encre N°.3134./P. et la marque au feu au double G couronné
H.: 76,5 cm. (30 ¼ in.) ; L.: 81 cm. (32 in.) ; P.: 48,5 cm. (19 ¼ in.)
Jean-Henri Riesener, reçu maître en 1768

Provenance
Livrée pour la reine Marie-Antoinette au château de la Muette le 31 octobre 1781 ;
Château des Tuileries ;
Galerie Hagnauer, rue de Seine, Paris, 1967.
Literature
M. Burckhardt, Mobilier Louis XVI, Paris, n.d. (v. 1976), p. 71.
Special notice

Prospective purchasers are advised that several countries prohibit the importation of property containing materials from endangered species, including but not limited to coral, ivory and tortoiseshell. Accordingly, prospective purchasers should familiarize themselves with relevant customs regulations prior to bidding if they intend to import this lot into another country.
This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
A ROYAL LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED TULIPWOOD, AMARANTH AND BOX, HOLLY AND MAPPLE-WOODS INLAID WRITING TABLE STAMPED BY JEAN-HENRI RIESENER, CIRCA 1780, SUPPLIED IN 1781 FOR MARIE-ANTOINETTE TO CHÂTEAU DE LA MUETTE

Lot Essay

Cette table raffinée fut livrée pour la reine de France Marie-Antoinette au château de la Muette le 17 octobre 1781. C’est Riesener qui fut chargé de son exécution par le commissaire général Thierry de Ville-d’Avray. Elle est décrite dans le journal du Garde-Meuble de la Couronne sous le numéro « 3134 - Livré par le S. Riezener […] Une Table à Ecrire de marqueterie couverte de maroquin vert pour la Reine à la Muette ».
De toutes les résidences meublées pour Marie-Antoinette, la Muette fut sans doute celle qu’elle préféra. C’est dans ce château entièrement repris par les architectes Gabriel pour Louis XV que l’archiduchesse d’Autriche attendra la cérémonie de son mariage à son arrivée en France. Elle y fera un séjour prolongé avec Louis XVI du 18 mai au 17 juin 1774, puis au cours du règne de son époux, de fréquentes apparitions.
En 1780 et 1782 elle y séjourne pour les « couches » de la duchesse de Polignac, sa confidente et gouvernante du Dauphin. La Muette sera également le lieu de départ du premier ballon des frères Montgolfier. Pour toutes ces occasions qui conforteront l’image de bonheur associé à ce lieu, un ensemble mobilier fut nécessairement commandé.
Lorsqu’en 1788 le château est mis en vente, puis abandonné faute d’acquéreurs, une partie du mobilier, comme celui de Choisy, est envoyé dans d’autres résidences royales. C’est pourquoi notre table porte, en plus du numéro du journal du Garde-Meuble peint en bleu « 3134 », qui correspond à la livraison de 1781, la marque au fer aux initiales GG surmontés d’une couronne.
Comme l’a démontré Jean-Jacques Gautier, cette marque en double G est aujourd’hui très clairement identifiée comme étant celle apposée au Palais des Tuileries entre 1784 et 1792 (Cat. Expo., « Le château de Versailles raconte le Mobilier national », 2010, p. 181). Notre table fit donc partie de l’une des nombreuses campagnes de ré-ameublement du Palais des Tuileries quand, en 1784, Marie-Antoinette exprima le désir de bénéficier d’appartements à Paris. Elle fit alors appel à ses artisans favoris : Georges Jacob, Jean-Baptiste Boulard et Jean-Baptiste Claude Séné pour la menuiserie, et bien entendu Riesener pour l’ébénisterie.
Parmi les pièces livrées par le fournisseur officiel du Garde-Meuble à Marie-Antoinette aux Tuileries nous connaissions déjà, entre autres, une encoignure destinée aux garde-robes (Vente Christie’s, Paris, 22-23 avril 2013, lot 45) ou encore une table à en-cas ou table de nuit livrée en 1784 (Vente Christie’s, Londres, 5 juillet 2013, lot 135).
Ce type de table à écrire, indispensable à l’usage quotidien de la Cour, est un classique de la production de Jean-Henri Riesener, qui l’a déclinée en plusieurs exemplaires et variantes. Ainsi nous pouvons comparer notre table à celle livrée par le fournisseur officiel de la Couronne pour la duchesse de Polignac, d’une série de quatre destinées au Grand Trianon (Musée des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. 6106) ; ou encore à celle vendue, Christie’s, New-York, 22-23 octobre 2003, lot 529.

More from Collection Juan de Beistegui

View All
View All