Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
TERRINE COUVERTE EN PORCELAINE DE LA FAMILLE ROSE
TERRINE COUVERTE EN PORCELAINE DE LA FAMILLE ROSE

CHINE, DYNASTIE QING, EPOQUE QIANLONG, CIRCA 1760-1770

Details
TERRINE COUVERTE EN PORCELAINE DE LA FAMILLE ROSE
CHINE, DYNASTIE QING, EPOQUE QIANLONG, CIRCA 1760-1770
En forme d'oie, le plumage des ailes chamarré sur fond rose pâle, la tête émaillée rose, monogramme catholique CREDO au cou ; restaurations.
H.: 41 cm. (16 1/2 in.)
Literature
J. A. Lloyd Hyde, Oriental Lowestoft, Chinese Export Porcelain, Porcelaine de la Cie. des Indes, Newport, Monmouthshire, 1964.
M. Cohen et W. Motley, Mandarin and Menagerie: The James E. Sowell Collection, Reigate, Surrey, 2008, pp. 258-9.
Post Lot Text
A FAMILLE ROSE ‘GOOSE’ TUREEN AND COVER
CHINA, QING DYNASTY, QIANLONG PERIOD, CIRCA 1760-1770

Brought to you by

Lionel Gosset
Lionel Gosset

Lot Essay

Ces grandes terrines en forme d'oiseaux ou d'animaux étaient extrêmement recherchées au milieu de XVIIIe siècle comme une pièce fastueuse accompagnant remarquablement un service de table élégant. Les terrines de cette taille représentaient souvent des coqs, des têtes de taureau ou de cochons ainsi que des carpes mais l'oie était sans doute la plus pratique, son long cou faisant naturellement office d'anse.

S'inspirant des terrines en faïence européenne particulièrement à la mode dans les années 1740, les marchands de porcelaine d'export commandèrent ces modèles. C.J.A. Jörg, dans son ouvrage Porcelain and the Dutch China Trade, La Haye, 1982 (p.190) rapporte qu'en 1763, la compagnie néerlandaise des Indes orientales commanda 25 terrines en forme d'oies. Les terrines animalières avaient aussi beaucoup de succès en Espagne et au Portugal. Une suite de terrines animalières aux armes de la famille
espagnole Asteguita, fut exposée et publiée dans The Art of the Qing Potter: Important Chinese Export Porcelain, New York, 1997, p.71, planche 50.

L’intérêt de cette terrine réside aussi dans le monogramme inscrit en grandes lettres capitales entremêlées sur le cou de l’oie. On y lit CREDO qui est une affirmation littérale de la foi catholique. Nous ne connaissons pas d’autres terrines animalières portant ce monogramme à l’exception d’une seule : une terrine couverte en forme de coq illustrée dans W. R. Sargent, Chinese porcelain in the Conde collection, Mexico, 2015, ill. 11, p. 80.

Une terrine en forme d'oie de dimensions très proches s'est vendue chez Christie's New York, 13 avril 2016, lot 28.

More from Commandant Paul-Louis Weiller, Capitaine d'industrie, protecteur des arts

View All
View All