Lot Content

COVID-19 Important notice Read More
VASE
MAYA
VASE
MAYA
VASE
MAYA
2 More
VASE MAYA

CLASSIQUE RÉCENT, ENV. 550-950 AP. J.-C.

Details
VASE MAYA CLASSIQUE RÉCENT, ENV. 550-950 AP. J.-C. Hauteur : 25 cm. (9 7/8 in.)
Provenance
Emile Deletaille, Bruxelles, avant 1970
Collection Walter Vanden Avenne, Oostrozebeke, Belgique, acquis auprès de ce dernier en 1966
Binoche et Giquello, Paris, 23 mars 2016, lot 63
Collection privée européenne, acquis lors de cette vente
Literature
Robicsek, F., The Smoking Gods. Tobacco in Maya Art, History, and Religion, Norman, 1978, p. 168, fig. 182, pl. 197 à 200
Société Générale de Banque, Art de Mésoamérique - Meso-Amerikaanse kunst, Bruxelles, 1976, n° 150
Exhibited
Bruxelles, Société Générale de Banque, Art de Mésoamérique - Meso-Amerikaanse kunst, 17 novembre 1976 - 8 janvier 1977
Post Lot Text
MAYAN POLYCHROME VESSEL

Painted in the codex style but with the unusual addition of bright Maya blue and terracotta red, the scene depicts the two gods with richly colored tattoos covering their bodies, each holding eccentric flint with horizontal blades, a scabbard-shaped weapon to decapitate the sinuous serpent dragon, the elaborately-gaping jaws outspread to hold the seated deity, with a forehead flare, possibly a representation of K’awiil, God of Lightning, with characteristic long-lipped snout and large eyes, holding a ceremonial whisk, the band of glyphs encircling the rim composed of pseudo-glyphs, elements of the Primary Standard Sequence, suggesting that the vase was destined for the elite cacao beverage and the name of the vessel's owner, K'uhul Sak Wayis.

The singular iconoraphy of this boldly colored vessel is most similar to the God K vase at the American Museum of Natural History (see mayavase.com, no. K4020). Both the mythical scene and the clearly symbolic body paint of the two youthful deities is yet to be interpreted. Nonetheless the inclusion of a Mayan lord's name indicates the regal receptacle's importance.

Brought to you by

Fatma Turkkan-Wille
Fatma Turkkan-Wille Specialist

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition Report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View Condition Report

Lot Essay

Vase de style codex mais comportant un ajout inhabituel de colorants bleu vif maya vif et rouge terre, décoré d’une scène où sont présentes deux divinités encadrées de bandes horizontales et dont les corps sont couverts de tatouages richement colorés, chacun tenant un silex excentrique destiné à décapiter le dragon serpent sinueux mystique aux mâchoires minutieusement ouvertes pour retenir la divinité assise, avec un appendice émergeant du front qui est peut-être une représentation de K’awiil avec son long museau aux lèvres caractéristiques et ses grands yeux, le Dieu de la foudre tenant un fouet cérémonial, la bande de glyphes entourant le rebord étant une série de pseudo-glyphes et d’éléments de la séquence standard primaire qui indiquent que ce vase était destiné à la consommation par les élites sociales du cacao et qui comprend également le nom du propriétaire du vase, K’uhul Sak Wayis.

L’iconographie inhabituelle de ce vase aux couleurs évanescentes est similaire à celle du vase du Dieu K, au American Museum of Natural History (voir mayavase.com, n° K 4020).
La scène mythologique tout comme le caractère clairement symbolique de la représentation des deux jeunes divinités n’a pas encore été interprétée. Néanmoins, l’insertion du nom d’un seigneur maya indique l’importance de ce récipient.

More From QUETZALCOATL : SERPENT À PLUMES

View All
View All