• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5535

    Art Impressionniste et Moderne

    2 December 2008, Paris

  • Lot 71

    PIERRE BONNARD (1867-1947)

    Femme avec mandoline (Etude pour une pièce de musique)

    Price Realised  

    PIERRE BONNARD (1867-1947)
    Femme avec mandoline (Etude pour une pièce de musique)
    avec le cachet de l'atelier 'Bonnard' (en bas à droite)
    aquarelle, gouache, encre noire et mine de plomb sur papier
    32.5 x 20.5 cm. (12¾ x 8 1/8 in.)
    Exécuté vers 1890


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Atelier de l'artiste.
    Philippe Huisman, Paris (acquis auprès de celui-ci, vers 1950).
    Puis par descendance au propriétaire actuel.


    Pre-Lot Text

    COLLECTION HUISMAN
    Une famille tournée vers les arts

    De nombreuses collections d'art moderne ont été constituées en France au cours du XXe siècle, offrant le témoignage de vies passées à assembler avec passion des oeuvres d'art afin de pouvoir les admirer. Mais les bouleversements politiques, sociaux et économiques parvenus en Europe en ont entraîné, dans bien des cas, la dispersion partielle ou totale. L'ensemble constitué par la famille Huisman en majeure partie dans les années 1950 fait exception. Préservé dans sa totalité, il nous révèle des oeuvres harmonieusement assemblées. Les membres de cette illustre famille, grands amateurs d'art, ne se sont pas contentés de collectionner mais ont consacré, sans relâche, leur vie au développement et à la préservation de la culture en France. A travers la création de plusieurs organismes culturels mondialement connus, ainsi que la publication d'un grand nombre d'ouvrages, la famille Huisman a durablement marqué différents domaines de l'art.

    En effet, c'est à Georges Huisman, Directeur Général des Beaux-Arts sous la IIIème République, que l'on doit la création du Festival de Cannes en 1938. Il présidera cette manifestation de 1946 à 1950. On peut d'ailleurs voir, dans l'atrium du Palais des Festivals, une plaque lui rendant hommage, apposée à côté de celles des frères Lumière. Georges Huisman est également à l'origine du concept des "nocturnes" dans les musées. Il est le premier à avoir mis en place l'ouverture et l'illumination le soir du Musée du Louvre, pratique devenue depuis courante dans les musées du monde entier. Enfin, c'est grâce au soutien inconditionnel de ce grand défenseur de l'art moderne que les oeuvres de Picasso, Matisse, Léger et Braque ont pu rejoindre pour la première fois les collections des musées nationaux.

    Ses deux fils, Denis et Philippe Huisman, ont été tout autant visionnaires en fondant en 1963, soit avec plus de vingt ans d'avance sur d'autres institutions, l'ICART, première école de commerce et d'action culturelle en France. Denis Huisman, Docteur ès lettres de la Sorbonne, écrira plus de cinquante ouvrages et produira de nombreuses émissions culturelles à la radio comme à la télévision (TF1, France 2). On lui doit aussi les préfaces de nombreuses expositions de peintres, de sculpteurs, de graveurs et plusieurs grandes notices d'histoire de l'art (cf. article sur Renoir, Bénézit). Enfin, il lancera le Salon de Paris-Connaissance des Arts, lequel se tiendra à la Sorbonne et à l'UNESCO dans les années 1980.

    Philippe Huisman quant à lui, historien d'art, rédigera plusieurs ouvrages de référence sur l'oeuvre de Toulouse-Lautrec, les portraits de Van Gogh, les oeuvres de Berthe Morisot, mais aussi les aquarelles du XVIIIème siècle. Il sera également directeur de l'Institut Wildenstein, travaillant pendant plusieurs années aux côtés de Monsieur Daniel Wildenstein et contribuera, tout au long de sa carrière, à la rédaction ainsi qu'à la publication de plusieurs catalogues raisonnés.

    C'est dans ce contexte culturel dense, que les oeuvres de la collection Huisman ont été savamment choisies, témoignant du goût et de l'oeil aiguisé des membres de cette famille. Ainsi, des lithographies en couleurs conçues par Toulouse-Lautrec et Vuillard illustrant la volonté de ces artistes de transmettre la culture au plus grand nombre côtoient des compositions délicates. En effet, que ce soit dans le feuillage des arbres de La Péniche de Bonnard peint vers 1892, ou la précision du trait d'encre de Roussel dans Femme dans un paysage, ou encore l'intimité des scènes d'intérieur partagées si bien par Bonnard, Femme nue debout à la table pliante, que par Vuillard dans ses études à la mine de plomb, chaque détail vient rappeler le raffinement avec lequel cette collection a été assemblée.

    COLLECTION HUISMAN
    A Family with a Penchant for the Arts

    Many modern art collections were assembled in France during the twentieth century, a testimony to lives spent passionately collecting works of art. But the political, social and economic turmoil which at times swept Europe has, in many cases, meant that the majority of these collections have been either totally or partially broken-up. That of the Huisman family is an exception. Preserved in its entirety, it presents a collection of harmoniously essembled works. The members of this illustrious family of art lovers did not stop at collecting, but dedicated their lives tirelessly to the development and preservation of culture in France. Through the creation of several cultural organizations known around the world, as well as the publication of many books, the Huisman family has left its mark on many fields of art.
    It is Georges Huisman, Secretaty of State for Fine Arts under the Third Republic, to whom we owe the founding of the Cannes Festival in 1938. He chaired the cinematic event from 1946 to 1950. A plaque honouring him can be seen on one of the walls of the atrium of the Palais des Festivals, erected next to the Lumières brothers' plaque. Georges Huisman is also behind the concept of "nocturnes" in musuems. He is the first to have organized the Louvre's opening and illumination in the evening, which has now become standard practice for museums around the world. Finally, it is due to the support of this great champion of modern art that works by Picasso, Matisse, Léger and Braque were first included in the collections of national museums.

    His two sons, Denis and Philippe Huisman were also visionnaries, who in 1963, no less than 20 years before other institutions, founded the first school in France to provide training in the art market and cultural field (ICART). Denis Huisman, Doctor of Letters from the Sorbonne, would write more than 50 books and produce many cultural programmes for the radio and television. He has also contributeed numerous introductions to exhibitions by painters, sculptors, engravers and several important art history reviews (see the Renoir entry un Bénézit). Finally he launched
    Le Salon de Paris-Connaissance des Arts, an art fair which took place at the Sorbonne and UNESCO in the 1980s. Art historian Philippe Huisman meanwhile produced several landmark works on the work of Toulouse-Lautrec, the portraits of Van Gogh, the work of Berthe Morisot, and eigteenth century watercolours. He was also director of the Wildenstein Institute, working alongside Daniel Wildenstein for several decades and contributing, throughout his career, to the writing and publication of many annoted catalogues.

    It is in this extraordinary cultural context that the works in the Huisman collection were expertly selected, testifying to the taste and the sharp eye of this family's members. And so the colour lithographs by Toulouse-Lautrec and Vuillard, which demonstrates the artists' desire to convey culture to the greatest number of people sit alongside more delicate compositions. Every detail - whether the leaves of the trees in Bonnard's
    La Péniche painted around 1892, or the precision of Roussel's ink line in Femme dans un paysage or the intimacy of indoor scenes conveyed so well by Bonnard in Femme nue debout à latable pliante or Vuillard in his small black lead studies - reminds us of the refinement wih which this collection was put together.

    COLLECTION HUISMAN


    Literature

    A. Terrasse, Pierre Bonnard, Paris, 1967, p. 51 (illustré).


    Post Lot Text

    'WOMAN WITH MANDOLIN (STUDY FOR A MUSICAL PERFORMANCE)'; WITH THE ATELIER STAMP LOWER RIGHT; WATERCOLOUR, GOUACHE, BLACK INK AND PENCIL ON PAPER.