search

Global notice COVID-19 Important notice
ASTON MARTIN DB2/4 MKIII 1957
"+" : VAT at a rate of 19.6% will be payable on bo… Read more
ASTON MARTIN DB2/4 MKIII 1957

Details
ASTON MARTIN DB2/4 MKIII 1957
Préparée Rallye

Numéro de série: AM 300/3/1367
Numéro du moteur: DBA 1017
Immatriculée en Suisse

Moteur: 6 cylindres en ligne, double arbre à cames en tête, 2922 cm3 développant 180 CV à 5500 tr/min; Boîte de vitesses: manuelle à 4 rapports avec synchro sauf sur la 1ère; Freins: disques à l'avant et tambours à l'arrière; Suspensions: indépendantes à barre de traction AV, pont flottant AR, ressorts hélicoîdaux AV et AR. Volant à gauche.
Carrosserie: coupé quatre places, bordeaux, intérieur cuir noir

Histoire du modèle
Sous l'impulsion d'une série de puissants propriétaires épris de sport automobile, la marque Aston Martin est à l'origine de nombreuses voitures de sports inoubliables des années 1920-1930 auteurs de sérieux records en courses. Grâce à une publicité parue dans le Times en 1946, David Brown acheta la société et poursuivit dans la même tradition. La DB2/4, qui comme le disait un journaliste de L'Autocar, pouvait " transporter 4 personnes dans un grand confort ", fut lancée avec une vitre arrière qui s'ouvrait pour donner accès aux bagages, faisant d'elle probablement la première voiture au monde dotée d'un arrigere tronqué en configuration 3 portes. Lors de la sortie de la DB 2/4 MK III en 1957 arrivèrent les freins à disques à l'avant ainsi qu'une série d'options qui portaient la puissance moteur jusqu'à un maximum de 214 CV. De petits détails de ligne changèrent, comme la grille de radiateur rappelant celle de la si fabuleuse DB3S de compétition ainsi qu'une ligne arrière plus aiguisée. Lors d'une séance d'essais de l'époque, une MK III de 162 CV roula à la moyenne de 200 km/h et effectua le 0 à 100 km/h en 10 secondes seulement.

Histoire spécifique de cette auto
Cette fabuleuse DB 2/4 MK III fut livrée neuve à l'agent officiel Aston Martin à Cuba le 5 décembre 1957 avec le volant à gauche d'origine, conformément aux factures de l'usine. Son premier propriétaire fut Est. Trammerorilla y Roha à la Havane. La voiture était peinte en bleu " Delphinium " avec intérieur gris. Le seul équipement en option était une ligne d'échappement double ; la carrosserie de Tickford portait le No.167.

Le châssis 1367 réapparut la fois suivante, en 1982, à Rhode Island aux Etats-Unis, sous l'immatriculation "HF 786", au nom de Kathleen S. Webster. A ce moment, la voiture portait toujours les mêmes couleurs et resta la propriété de la même personne jusqu'au début des années 1990. C'est alors que cette Aston Martin fut totalement restaurée, la carrosserie étant déposée du châssis et restaurée selon les données originelles. La couleur changea alors pour l'actuelle et les travaux furent effectués par la société "Automotive Restoration" de Kent S. Bain à Stratford dans le Connecticut. La même année, bien que la voiture n'ait pas été restaurée pour faire des concours, elle fut engagée au concours de l'AMOC (Aston Martin Owners Club) nord américain à Salisbury où elle remporta la catégorie DB2/4. Le propriétaire actuel acquit la voiture le 27 novembre 1999 à la salle des enchères new-yorkaise "Auto Salon Auction" du prestigieux hôtel Walford Astoria. Lorsqu'il prit possession de la voiture, il fut impressionné par le niveau de qualité de la présentation mais décidé à engager la voiture dans des rallies européens et des compétitions il décida de faire réviser intégralement la MK III.

Comme le prouve le dossier de la voiture, il donna ses instructions par écrit au restaurateur: " Faites tout ce qui doit être fait pour la rendre la meilleure voiture possible au niveau mécanique ! " Cette note est accompagnée des factures des deux années suivantes pour environ £50 000 et par la suite £13 000 facturées par Tim Stamper. Le moteur est équipé d'une nouvelle tête de culasse, de nouveaux carburateurs et arbres à cames, d'une nouvelle boîte de vitesses, d'un pont arrière, de roues à 72 rayons et de freins neufs. L'Aston développe maintenant plus de 200 CV, signant un chronomètre de 8,74 secondes pour passer de 0 à 100 km/h départ arrêté.
Toujours dans l'intention de l'améliorer, la voiture reçut beaucoup d'attention en Suisse et une facture du spécialiste Aston Roos Engineering fut établie pour plus de 23 000 francs suisses. Engagée en 2001 dans l'édition du Tour Auto la voiture portait le No.146. Le châssis 1367 termina à une très honorable 33ème place au général en catégorie régularité.

Etat
Lorsque la voiture fut expertisée par un spécialiste de la maison Christie's, la voiture est apparue aussi bien qu'il est matériellement possible. Il est très difficile de déceler le moindre défaut tant la voiture est attirante et sans le moindre défaut externe, avec cet intérieur merveilleusement soigné et très élégant, y compris ce harnais 4 points. Un dossier approfondi accompagne la voiture attestant de tous les travaux effectués. Cette fabuleuse Aston de Feltham peut se vanter de posséder une carte ID de la FIVA qui salue son éligibilité pour un très large ensemble de manifestations comme le Tour Auto, les Mille Miglia, le Liège-Rome-Liège et d'autres encore. Prête pour rouler ou être exposée, cette sublime Aston est fortement recommandée et mérite d'être considérée de près.


Rally Prepared
ASTON MARTIN DB2/4 MKIII

Year: 1957
Chassis No. AM 300/3/1367
Engine no. DBA 1017
Swiss registered

Engine: six cylinder, twin overhead camshafts, 2,922cc, producing 180 bhp at 5,500rpm; Gearbox: four speed manual with synchromesh except on first gear; Brakes: discs to the front with drums at the rear; Suspension: front, independent by trailing arms; rear, live axle, with coil springs all round. Left hand drive.
Coachwork: four seater saloon, burgundy with black leather interior.

Model history
Under the control of a series of wealthy, motor-racing minded backers and proprietors, the tiny Aston Martin Company created a memorable selection of superbly crafted specialist sports cars through the 1920s and '30s and built an enviable racing record. Noticing a classified advertisement of the 'Times' in 1946, David Brown bought the company and continued in the same great tradition. The DB2/4 as The Autocar said it could 'carry four persons in comfort' was launched with the opening rear panel, which included the back window, giving access to the luggage space and thereby making this model possibly the world's first true hatchback. With the arrival of the DB 2/4 MKIII of 1957 came front disc brakes and a range of engine options producing up to 214bhp. Minor styling changes included a radiator grille echoing that of the much admired DB3S sports-racers and a sharper rear wing line. Under test in period a 162 bhp MKIII recorded a mean average speed of close to 200km/h and a O to 100km/h time of just under 10 seconds.

Specific history of this car
This stunning matching numbers DB2/4 MKIII, was according to its factory build sheets delivered new to Cuba by official agents Aston Martin of Cuba on December 5th 1957 in original left hand drive configuration. First owners were Est. Trammeorilla y Roha in Havana. The car was originally finished in 'Delphinium' blue with blue grey hide to the interior. The only non-standard equipment specified was a twin exhaust system, the Tickford body being numbered 167.
Chassis 1367 appears again the next time in 1982 registered in Rhode Island USA under 'HF 786' in the name of Kathleen S. Webster. At this point the car still carries its original colour scheme and the car remains in the same ownership until the early nineties. The Aston Martin now receives a complete restoration with the chassis and body being completely stripped and rebuilt to exact specifications; the colour scheme is then changed to the present one and all the work is carried out by Kent S. Bain's 'Automotive Restorations' in Stratford, Connecticut. Within the same year, although not having been restored for concours events, the car was shown at the North American AMOC concours in Salisbury CT where won the DB 2/4 category. The current owner subsequently acquires the car on November 27th 1999 at the 'Auto Salon Auction' held at New York's prestigious Waldorf Astoria hotel. When taking delivery of the car he was impressed by the standard of presentation but wishing to use the car on European Touring Rallies and mild competition events he decided to overhaul the MKIII completely. Correspondence on file gives his instructions to his restorer: which was 'Do all that has to be done to get the best car possible in all mechanical respects'. This quote was followed by invoices over the next 2 years for close on to £50,000 and a further £13,000 from Tim Stamper. The car was fitted with a new cylinder head, new carburettors, cams, a new gearbox, rear axle, 72 spoke wheels and new brakes. When nearing completion the Aston was producing over 200 bhp and timed at a very respectable 8.74 seconds for 0-60mph standing start dash.
Subsequently with the owner's continued strive for improvement the car received further attention in Switzerland at Aston specialists Roos Engineering costing 23,000 Swiss francs. It was entered in the 2001 edition of the 'Tour Auto' when it wore start no. 146 and finished in a very respectable 33rd position overall in the regularity section.

Condition
When recently inspected by a Christie's specialist, the car was as well presented as it is technically purposeful. Extremely attractive yet sporty from the unmarked exterior, to the purposeful yet elegant and superbly finished interior, including full four point harness seat belts, the car is very difficult to fault in any respect. A comprehensive file attesting to all the work done comes with the car.
This attractive Feltham Aston boasts a FIVA ID card which compliments its eligibility for a wide array of historic events including the Tour Auto, Mille Miglia, Liège-Rome-Liège and many more besides. Ready to use or show, this lovely Aston is highly recommended and deserves close inspection.

Special notice

"+" : VAT at a rate of 19.6% will be payable on both the hammer price and the Buyer's premium. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit.
;

More from AUTOMOBILES DE COLLECTION

View All
View All