Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
Details
STATUE AKYE
AKYE FIGURE
CÔTE D'IVOIRE
Bois
Hauteur: 44,5 cm (17 ½ in.)
Provenance
Collection Knapeis
Collection Lau Sunde, Copenhague
Collection privée, Danemark
Collection privée, Pays-Bas
Literature
Einstein C., Negerplastik, Leipzig, 1915 : p. 59
Bassani (Ezio) & Jean-Louis Paudrat, "Carl Einstein - La sculpture nègre", Montreal/Paris: L'Harmattan, 1998: #59
Sale Room Notice
Ce lot est également publié dans Bassani, E. Paudrat, J.L., Carl Einstein - La sculpture nègre, Montréal/Paris, L'Harmattan, 1998, #59

This lot is also published in Bassani, E. Paudrat, J.L., Carl Einstein - La sculpture nègre, Montréal/Paris, L'Harmattan, 1998, #59

Lot Essay

Cette statue redécouverte est publiée dans Negerplastik, écrit en 1915 par Carl Einstein (1885-1940), ouvrage fondateur de l’histoire de l’art Africain. Ce fameux livre fut publié avec 119 photographies en noir et blanc, représentant 94 sculptures africaines. Il est intéressant de noter que ces photos étaient publiées sans aucune légende ni correspondance directe avec le texte. Einstein voulait vraisemblablement présenter un corpus de formes sculpturales ; l’origine de ces objets n’était pas considérée comme importante. Comme il semble difficile que le jeune Einstein ait pu financer ce projet seul, des auteurs comme Jean-Louis Paudrat ont suggéré que le marchand d’art Josef Brummer aurait été l’instigateur de Negerplastik, fournissant la plupart des images et participant au financement de la publication du livre (Paudrat J.-L., ‘From Africa’ in Primitivism, New York, 1984 : p. 144, 151). En effet, au moins 14 objets dans le livre provenaient directement de la collection de ce dernier, et beaucoup d’autres de ses clients. Negerplastik a sans aucun doute eu un impact majeur sur l’avant-garde européenne lors de sa publication. La plupart ne lisaient pas l’allemand, mais ont été fortement stimulés par son contenu visuel. En 1919, Clouzot et Level se réfèrent à Negerplastik comme « un livre allemand d’une métaphysique transcendantale ». Cf. l’article de Zoe Strother, Looking for Africa in Carl Einstein’s Negerplastik’ (African Arts, 2013, vol. 46 : pp. 8-21) pour une excellente introduction sur le livre. Dans un commentaire sur cette statue situé dans le Ross Archive of African Images (#1030, daté 9 mars 2007), Monica Blackmun Visona l’a identifiée comme Akye (ou un autre groupe lagunaire Anyi), bien que cette figure soit masculine et beaucoup plus mince que d’autres exemples collectés plus tôt. Une statue féminine similaire (inédite) se trouve au Detroit Institute of Art. À comparer également à la statue, aussi allongée et qui faisait autrefois partie d’une canne, de l’ancienne collection Vérité (Hôtel Drouot, Paris, 17-18 juin 2006, lot 387).

More from Collection Laprugne et à divers amateurs : Arts d'Afrique, d'Océanie et d'Amérique du Nord

View All
View All