PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE
PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE
PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE
2 More
PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE
5 More
PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE

DANS LE GOÛT DE COSIMO FANZAGO, NAPLES, MILIEU DU XVIIE SIÈCLE

Details
PLATEAU DE TABLE D'ÉPOQUE BAROQUE
DANS LE GOÛT DE COSIMO FANZAGO, NAPLES, MILIEU DU XVIIe SIÈCLE
En marqueterie de marbre blanc, verde antico, gris, jaune de Sienne et brocatelle d'Espagne, de nacre et lapis-lazuli sur fond de marbre noir et sur une âme de marbre blanc, à décor d'entrelacs de fleurs, et de rinceaux feuillagés
85 x 156 cm. (33 ¼ x 61 ½ in.)
Further details
A BAROQUE PIETRA DURA, MARBLES AND MOTHER OF PEARL MARQUETRY TABLE TOP, IN THE MANNER OF COSIMO FANZAGO, NEAPOLITAN, MID 17th CENTURY

Brought to you by

Hippolyte de la Féronnière
Hippolyte de la Féronnière Head of European Furniture Department

Lot Essay

Au début du XVIIe siècle, l’engouement pour les décorations en marbre incrusté polychrome s'est étendu de Florence et de Rome à Naples, la plus grande et la plus importante ville d'Italie du Sud. La position de Naples en tant que centre de la pietra dura s'est encore renforcée en 1738 lorsque Carlos VII de Bourbon, roi de Naples (futur roi Carlos III d'Espagne) créa le Real Laboratorio delle Pietre Dure (Laboratoire royal des pierres dures). La pietra dura napolitaine trouvée dans les églises locales présentait des motifs spectaculaires, innovants, colorés et audacieux, couvrant souvent des pavements et des murs entiers, ce qui est également visible sur le présent plateau. Il est étroitement lié à l'œuvre du sculpteur et architecte Cosimo Fanzago (1591-1678), l'une des plus grandes figures de la période baroque dans le sud de l'Italie. Son œuvre est présente dans de nombreuses églises et se caractérise par une étonnante variété de marbres et de pierres différents, taillés et assemblés dans un style très reconnaissable. Ses visites à Rome, de 1638 à 1650 et en 1652, ont influencé son œuvre ; les divers motifs qu'il a employés sont une synthèse entre le vocabulaire romain et son propre vocabulaire décoratif. Ses plus importantes œuvres à Naples ont été réalisées pour la Chiesa del Gesù Nuovo et pour la Certosa de San Martino.

Un plateau de pierre dure de la fin du XVIIe siècle, qui reflète l'influence de Cosimo Fanzago, a été vendu d'abord chez Christie's New York, le 16 octobre 2019, lot 753 puis chez Sotheby's Londres, le 19 janvier 2022, lot 30.



By the early 17th century, the popularity of polychrome inlaid-marble decoration had spread from Florence and Rome to Naples, the largest and most important city in South Italy. Naples’ position as one of the centres for pietre dure further developed in 1738 when Carlos VII of Bourbon, King of Naples (later King Carlos III of Spain) established the Real Laboratorio delle Pietre Dure. Neapolitan pietre dure found in local churches offered highly dramatic, innovative, colourful and bold designs, often covering entire pavements and walls, which are also apparent on the present top. It is closely related to the work of the sculptor and architect Cosimo Fanzago (1591-1678), one of the greatest figures of the Baroque period in Southern Italy. His work is recorded in many local churches and can be characterized using an astonishing variety of different marbles and stones cut and assembled in distinct ways. His visits to Rome, from 1638 to 1650 and in 1652, influenced his oeuvre; various motifs he employed are a hybrid between Roman and his own distinctive, decorative vocabulary. His most important works in Naples were carried out in Chiesa del Gesu Nuovo and in Certosa de San Martino.

A late 17th-century hardstone tray, reflecting the influence of Cosimo Fanzago, sold first at Christie's New York, October 16, 2019, lot 753 and then at Sotheby's London, January 19, 2022, lot 30.

More from The Exceptional Sale, Including masterpieces from the Rothschild Collections

View All
View All