Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
Masque okuyi Punu-Lumbo
Punu-Lumbo okuyi mask
ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a c… Read more
Masque okuyi Punu-Lumbo Punu-Lumbo okuyi mask

RÉGION DE LA NGOUNIÉ ET ALENTOURS, GABON

Details
Masque okuyi Punu-Lumbo
Punu-Lumbo okuyi mask
Région de la Ngounié et alentours, Gabon
Hauteur: 32 cm. (12½ in.)
Provenance
L.G.B.T, 9 novembre 1992, Drouot, Paris
Philippe Guimiot, Bruxelles
C.Forget, Verbier
Philippe Guimiot, Bruxelles
Importante collection privée américaine
Special notice

ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a commission of 5.5% inclusive of VAT of the hammer price will be charged to the buyer. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit. (Please refer to section VAT refunds)

Brought to you by

Chloé Beauvais
Chloé Beauvais

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Figure de masque blanc de style classique. La coiffe en double coque et à nattes latérales peignées, décorées de petites nattes, est peinte au noir de charbon végétal. La face est ornée de belles scarifications en damiers et écailles de poisson rehaussées de teinte ocre rouge de padouk, au front et aux tempes; la scarification frontale comporte un nombre inhabituel d'écailles, seize au lieu de huit. Le visage a conservé son kaolin d'origine, les traits sont fins: sourcils arqués, yeux fendus, nez fin à arête verticale. Sous le filtrum en creux la bouche est ouverte, creusée aux commissures de fossettes. Les oreilles décollées sont marquées d'un tragus triangulaire. Le masque repose sur une large collerette de fixation de parure et de portage, ceinte d'un bourrelet et d'une tresse épousant le menton. Belle taille interne à l'herminette.
Evoquant l'esprit d'une jeune femme revenant visiter son clan, ces masques évoluaient en public lors des cérémonies de retrait de deuil, et en d'autres occasions festives; ils étaient souvent portés par des danseurs montés sur échasses. Les masques blancs du Gabon ont toujours attiré l'intérêt des Occidentaux dès l'époque coloniale, appelés Mpongwé ou masques japonais, leur esthétique était considérée comme plaisante et non-chargée de magie.
Sur ces masques okuyi consulter l'ouvrage de Louis Perrois et Charlotte Grand-Dufay, Punu, Editions 5 Continents, Milan 2008, où sont reproduits de nombreux masques d'un modèle approchant. En particulier les n.13 à 20.

More from Art d'Afrique, d'Océanie et d'Amérique du Nord

View All
View All