TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV
TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV
TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV
4 More
TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV
7 More
PROVENANT D’UNE COLLECTION PRIVÉE EUROPÉENNE
TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV

MANUFACTURE ROYALE DES GOBELINS, FIN DU XVIIE - DEBUT DU XVIIIE SIÈCLE

Details
TAPISSERIE ALLÉGORIQUE DE LA SÉRIE DES SAISONS DE LUCAS REPRÉSENTANT LE PRINTEMPS D'ÉPOQUE LOUIS XIV
MANUFACTURE ROYALE DES GOBELINS, FIN DU XVIIe - DEBUT DU XVIIIe SIÈCLE
En laine, fils d'or et d'argent, représentant des hommes pêchant au filet dans les douves d'un château, des courtisans sur le pont, la bordure à motif de guirlandes fleuries ; doublée
320 x 414 cm. (126 x 163 in.)
Provenance
Ancienne collection Baron Rollin, Bruxelles.
Acquise auprès de la Galerie Dario Boccara, Paris, 1973.
Collection privée européenne, puis par descendance.
Literature
D. Boccara, Les belles heures de la tapisserie, Zoug, 1971.
D. Boccara, Âmes de laine et de soie, Saint-Rémy-en-l'Eau, 1988, p.199.
Further details
A LOUIS XIV ALLEGORICAL TAPESTRY FROM "THE SEASONS OF LUCAS" SERIES DEPICTING 'THE SPRING', BY THE ROYAL MANUFACTURE OF GOBELINS, LATE 17TH - EARLY 18TH CENTURY
Sale room notice
Veuillez noter que cette tapisserie comporte des fils d'or et d'argent.
Please not that this tapestry is made with silver and gold threads.

Brought to you by

Hippolyte de la Féronnière
Hippolyte de la Féronnière Head of European Furniture Department

Lot Essay

Cette tapisserie, issue de la série des Saisons de Lucas, représente ici le Printemps. Chaque tapisserie de la série représente une ou plusieurs activités traditionnelles de chaque saison, chacune étant accompagnée d’une divinité correspondante.

Ici, Flore, l’une des divinités agraires d’Italie, est représentée tenant une branche dans sa main. Elle surveille les différentes activités menées. La pêche au filet dans la rivière est représentée, tout comme elle l’est dans Mars de la série des Mois de Lucas dont une version est conservée au Metropolitan Museum de New York (inv. 44.60.2). En arrière-plan, il est possible d’observer des personnages s’attardant aux premières activités saisonnières : le jardinage, le binage et la plantation des vignes.

Cette tapisserie aurait probablement été dessinée par un artiste flamand appartenant à l’école de Bernaert van Orley vers 1535 et non par Lucas van Leyden comme traditionnellement attribuée. La tapisserie a probablement été tissée par les lissiers de la manufacture royale de la tapisserie des Gobelins. Sa source d’inspiration pour les versions de Paris serait douze tapisseries de Bruxelles ayant appartenu à Louis XIV, tissées en 1535 puis détruites en 1797. L’absence de mention de cette série dans les inventaires des Gobelins laisse suggérer que les nombreuses variations de la série pourraient avoir été tissées dans des ateliers privés.

Plusieurs ensembles complets sont connus de cette série : l’un fait partie de la collection du Vicomte Wimborne, au Manoir Canford, dans le Dorset puis de celle de la Brooklyn Trust Company, vendue chez Christie’s New York, le 26 avril 1990, lots 6 et 9 et deux autres chez Christie’s New York, le 2 novembre 2000, lots 56 et 57. Un autre ensemble était dans la collection du roi Louis-Philippe (le Printemps étant manquant), vendu lors de sa vente au Domaine de Monceaux à Paris, le 28 janvier 1852, lot 15, l’ensemble étant désormais dispersé. Le Metropolitan Museum de New York possède également trois tapisseries de la série (le Printemps étant également manquant) (Eté : inv. 50.14.1, Automne : inv. 50.14.2, Hiver : inv. 50.14.3). Finalement, une tapisserie de la série de Lucas, représentant le Printemps, a été vendue chez Christie’s Paris, le 24 juin 2009, lot 204.



This tapestry, part of the series The Seasons of Lucas, depicts Spring. Each tapestry of the series portrays one or more traditional activities associated with each particular season, along with a relevant deity.

Here, Flora, an Italian agricultural deity, is depicted holding a branch in her hand. She watches over the different activities being performed. The scene depicts net fishing in the river, as it is in March from the Months of Lucas series, a version of which is exhibited at the Metropolitan Museum in New York, inv. 44.60.2. In the background, figures are shown carrying out the first seasonal activities: gardening, hoeing and planting vines.

This tapestry was probably originally designed by a Flemish artist of the school of Bernaert van Orley in about 1535, challenging the traditional belief that it was the work of Lucas van Leyden. The tapestry is likely to have been woven by the lissiers of the Royal Gobelins Tapestry Manufacture. The source of inspiration for the Paris versions of this series were twelve Brussels tapestries that belonged to Louis XIV, woven circa 1535 and destroyed in 1797. The lack of any record of this series in the Gobelins inventories suggests that its numerous variants may well have been woven in private workshops.

There are several known complete sets from this series. One belonged to the collection of Viscount Wimborne, Canford Magna, Dorset, and later the Brookline Trust Company, was sold at Christie’s New York on 26 April 1990, lots 6 and 9, with a further pair sold at Christie’s New York on 2 November 2000, lots 56 and 57. A further set was part of the collection of King Louis-Philippe (Spring missing), and was sold in the Louis-Philippe sale at the Domaine de Monceaux in Paris on 28 January 1852, lot 15, and is now dispersed. A further set of three tapestries of the series are in The Metropolitan Museum in New York (Spring is also missing) (Summer: inv. 50.14.1, Autumn: inv. 50.14.2, Winter: inv. 50.14.3). Lastly, a tapestry from the Lucas series, depicting Spring, was sold at Christie’s Paris on 24 June 2009, lot 204.

More from The Exceptional Sale, Including masterpieces from the Rothschild Collections

View All
View All