SEBASTIANO CONCA (GAETA 1680-1764 NAPLES)
SEBASTIANO CONCA (GAETA 1680-1764 NAPLES)

Bacchus, Ariane et Vénus

Details
SEBASTIANO CONCA (GAETA 1680-1764 NAPLES)
Bacchus, Ariane et Vénus
pierre noire, plume et encre brune, pinceau, lavis brun, rehaussé de blanc et de jaune
19,5 x 26,1 cm.
Provenance
Galerie Moatti, Paris, 1991.

Brought to you by

Margaux Zoi
Margaux Zoi

Lot Essay

Sous le regard de Vénus, la déesse de l’Amour, cette rencontre mythique entre Ariane et Bacchus sur l’île de Naxos, représentée par Sebastiano Conca est un modello préparatoire à l'huile sur toile de même sujet (Fig. 1 ; Londres, collection William Mostyn-Owen ; Sebastiano Conca, cat. expo., Gaeta, Palazzo De Vio, 1981, no. 13B). Conca exécute ce dessin et le tableau dès son arrivée à Rome autour de 1715 comme le prouvent la signature et la date ‘Sebast.o Conca pinxit Roma 1715’ inscrites sur le pendant du tableau, Alexandre le Grand et Campasse dans l’atelier d’Apelle (op. cit., no. 13A). Inspiré par un passage d’Ovide dans L’Art d’aimer (I, 525-26), ce dessin, où le lavis brun puissant contraste avec les délicats rehauts jaunes et blancs, n’est pas sans évoquer la technique de son premier maître, le napolitain Francesco Solimena. De par sa composition très proche du tableau final et son côté très achevé, la feuille est probablement à dater vers la fin du processus créatif de l’artiste pour ce tableau d’Ariane et Bacchus. Une esquisse de même technique, aujourd’hui conservée à Holkham Hall (T. Clifford, ‘Sebastiano Conca at Holkham’, The Connoisseur, no. 196, 1977, p. 96, fig. 6) et acquise directement auprès de l’artiste par Thomas Coke, le premier Duc de Leicester au cours de son voyage en Italie entre 1714 et 1718, témoigne des différentes recherches de Conca autour de ce sujet.
;

More from Une collection française: Passion partagée d'un couple d'amateurs

View All
View All