Lot Content

COVID-19 Important notice Read More
Details
DUCHAMP, Marcel et Mimi PARENT Couple de tabliers [Paris], 1959 LE COUPLE DE TABLIERS CONFECTIONNÉ À TITRE D’ESSAI POUR LA BOÎTE ALERTE, ACCOMPAGNÉ DE DOCUMENTS AUTOGRAPHES DE MIMI PARENT EXPLIQUANT SA CRÉATION, AINSI QUE D’UNE ESQUISSE PRÉPARATOIRE AU CRAYON Couple de tabliers de tissu à dominante bleue, avec un tablier féminin à rabat dissimulant une fourrure imitant un sexe féminin (200 x 180 mm), et un tablier masculin avec une ouverture au niveau de laquelle est cousu une protubérance en tissu imitant un sexe masculin (200 x 160 mm). Le tablier masculin présente deux galons adhésifs, sur l’un est écrit « Signature M Duchamp », sur l’autre « Maquette Boîte alerte (3 coloris) Mimi Parent » de la main de Mimi Parent. Ils sont présentés dans un cadre aux dimensions 475 x 305 x 70 mm. AVEC : 1. Un ensemble de prises de vue photographiques en noir et blanc représentant les tabliers de face, le recto et le verso de l’enveloppe, et le schéma du tablier, sur un même tirage photographique, avec au verso un texte autographe de Mimi Parent expliquant l’histoire du couple de tabliers : « Lors de l’Exposition Internationale du Surréalisme en 1959, à la Galerie Daniel Cordier, André Breton a sollicité Marcel Duchamp afin d’obtenir sa collaboration. Celui-ci a répondu en envoyant 1° un télégramme 2° une étiquette libellée « Missive lascive » devant être imprimée sur l’emboîtage 3° un « ready made » constituée d’une paire, mâle et femelle, de poignées en tissus servant à tenir les plats chauds. Le Ready made devant être reproduit à Paris, j’ai fabriqué avec les tissus disponibles ici, trois paires de ces Ready-made de coloris différents. Sa couleur dominante rouge ayant été retenue seuls les exemplaires de cette teinte portent la signature de Marcel Duchamp, signature sur galon adhésif qu’il a fait parvenir à André Breton (voir enveloppe incluse). » 2. Un texte autographe de Mimi Parent sur un billet : « Après l’envoi du Readymade de Marcel Duchamp j’ai fabriqué trois exemplaires (6 pièces) de coloris différents avec des tissus disponibles à Paris. Pour la maquette définitive de la Boîte Alerte, le tissu à couleur dominante rouge a été retenu. Ces exemplaires portent la signature de Marcel Duchamp sur galon adhésif qu’il a expédié à André Breton ainsi qu’en atteste l’enveloppe ci-incluse. » 3. Une enveloppe destinée à André Breton, envoyée par Marcel Duchamp, portant au verso de l’enveloppe la mention autographe signée « En hâte, cette encre de blanchisseuse. Duchamp ». Ces mots seront repris dans le justificatif de la Boîte alerte qui signale que les tabliers sont « signés et datés à l'encre de blanchisseuse ». Cette enveloppe contenait aussi, selon le texte de Mimi Parent, le galon adhésif avec la signature de Marcel Duchamp. Par ailleurs, elle contenait vraisemblablement l’esquisse explicative indiquant où placer le galon adhésif sur chaque tablier 4. Une esquisse explicative au crayon sur un feuillet de 123 x 89 mm, vraisemblablement de la main de Marcel Duchamp (l’écriture se rapproche de la sienne plutôt que de celle de Mimi Parent) 5. L’enveloppe blanche « Echantillon sans valeur/Sample no value » portant le tampon « Exposition inteRnatiOnale du Surréalisme 1959 – 1960 » contenant habituellement les des couples de tabliers dans les exemplaires de grand luxe de la Boîte alerte (1959) RÉFÉRENCES : Arturo Schwarz, The Complete Works of Marcel Duchamp, London, 1997, no. 356 ; Francis M. Naumann, The Art of Making Art in the Age of Mechanical Reproduction, New York : Achim Moeller Fine Art, 1999, n°79 ; Lucy Askew, “Boîte alerte”, Novembre 2005, Tate Modern Museum, https://www.tate.org.uk/art/artworks/parent-boite-alerte-t07621 Si Marcel Duchamp est bien à l’origine du premier couple de tabliers en achetant dans une boutique à New York ce qui devient ainsi un ready-made, on doit les couples de tabliers suivants au travail de Mimi Parent, comme le précise Arturo Schwarz, dans son catalogue raisonné. Quand Duchamp écrit à André Breton au début du mois de novembre 1959 « [Les tabliers] pourraient être fabriqués à Paris, en quelques jours et à moins cher, si l’idée vous en plaît. », c’est donc à Mimi Parent qu’il fait référence. Cette dernière rencontre André Breton au début de l’année 1959, et prend rapidement une place importante dans l’exposition EROS en général, et dans la confection du couple de tablier en particulier. Mimi Parent répond à l’appel à contribution d’André Breton pour EROS par l’idée même de la « Boîte alerte », dont l’origine est habituellement attribuée à Marcel Duchamp. Une lettre d’André Breton à Jean Benoît, artiste et époux de Mimi Parent est pourtant sans équivoque « En ce qui concerne la boîte verte dont Mimi a eu la si heureuse idée et établi la maquette, je suppose qu’aucun obstacle n’a surgi au sujet de sa réalisation. » (4 août 1959). Cet ensemble comprenant la maquette du couple de tabliers et différents documents relatifs à sa conception vient donc apporter un nouvel éclairage sur la collaboration entre Marcel Duchamp, Mimi Parent et André Breton pour ce ready-made.

Brought to you by

Adrien Legendre
Adrien Legendre Books & Manuscripts

More From Paul Destribats : une bibliothèque des Avant-gardes, partie III

View All
View All